Les news TV

Legends of Tomorrow, retour sur la saison 1…

dc-legends-of-tomorrow03

Legends of Tomorrow au début, c’est un projet aussi fou que casse-gueule dans l’univers de la Tv. Le genre de ceux où l’on se dit d’emblée que cela ne va pas le faire, que cela ne peut pas le faire et qui très rapidement vous convint du contraire. Oui, Legends of Tomorrow ne se prend jamais au sérieux et d’une certaine manière on pourrait confondre cela avec une volonté très cheap de simplifier le propos et de faire du « truc de geek basique ». Ce serait une erreur que de limiter la série à ce simple statut. En effet, elle propose dans le fond des aspects beaucoup plus intéressants. Marquant surtout un tournant dans la guerre qui oppose Marvel à DC sur le petit écran. En effet et même si elle se refuse encore et toujours à créer une passerelle entre le cinéma et la tv DC utilise à fond le petit écran pour créer un univers étendu mettant en valeur chacun de ses shows et de son immense catalogue de personnages. Une pratique que Marvel peine à développer concrètement même si les séries Netflix sont victorieuses. Mais, le point sur lequel Legends of Tomorrow gagne la bataille est celui de la légèreté. Loin des superhéros dark et dépressifs, l’équipage du Waverider amène à l’ensemble de la série un savant mélange d’humour, d’action et d’émotions. C’est le savant mélange de tous ces extrêmes qui donne aux séries DC ce feeling si particulier.

dc-legends-of-tomorrow01

Legends of Tomorrow est aussi intéressante en termes d’ambition de par sa volonté d’être la courroie de transmission entre tous les points de l’univers DC version TV. Est-ce que l’on peut regarder Legends of Tomorrow sans connaître Flash ou Arrow ? Oui en partie… mais l’on passe à côté d’une grande partie du fun. S’appuyant sur des héros de divers horizons (à savoir différents shows DC), la série s’amuse à revisiter le passé ou explorer le futur de ces derniers offrant aux fans de la première heure des nouveaux angles de visions sur ce qu’est l’univers DC sur le petit écran au sens large. Et c’est ici que tout le fun de la stratégie se dévoile. Certes, cela fait plus ou moins doublon avec l’univers cinéma et c’est une erreur en partie, mais l’on ne peut pas nier le côté addictif de l’ensemble. Utilisant avec intelligence un budget que l’on soupçonne au final bien moindre que celui de show officiant sur des très gros networks, Legends of Tomorrow n’en reste pas moins ultra-dynamique. On pourrait rapprocher les délires et aspects référentiels présents dans la série à un humour très Doctor Who. L’exemple pourra faire hurler tout comme la comparaison, mais les deux shows ont cela en commun, cette force de ne rien se refuser. L’emballage passe toujours plus ou moins bien, mais le fond est tellement sincère que l’on ne peut que se laisser emporter dans l’aventure. C’est le signe d’un pari réussi non ?

Au final la saison 1 de Legends of Tomorrow apparaît comme un ovni et une créature hybride dans le paysage Tv. Le genre d’objet montrant que loin du bashing habituel prenant ses racines dans la guerre Marvel vs DC, la branche TV de DC fait son chemin. Elle prend des risques, expérimente et tente de consolider son univers ou sa domination sur le périmètre de la tv. Certains regretteront qu’elle ne s’ouvre pas plus vers le cinéma en faisant voyager certains de ses personnages d’un écran à l’autre, mais il faut savoir prendre le plaisir là où il est. Ce qui dans le cas de Legends of Tomorrow sonne comme une belle vérité. Fort d’une saison 1 quasi parfaite avec une version tv du « suicide squad » de la loose, DC réussit largement son pari continuant encore et toujours de mettre de plus en plus de distance entre lui et Marvel sur ce domaine. Legends of Tomorrow de par son ambition et sa tenue de route sur toute la saison, tout comme les ramifications qu’il entretient avec toutes les autres séries est sans nul doute avec Flash, l’une des plus sympathiques réussites de DC. Croisons les doigts pour que cela continue avec la prochaine saison et son nouvel arrivant…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply