Critiques de films Films français

Le Transporteur Héritage- Camille Delamarre- Critique du film

le-transporteur

Frank Martin, un ex-mercenaire des forces spéciales, est aujourd’hui spécialisé dans le transport de colis top secrets pour des clients pas toujours recommandables. Alors que son père lui rend visite dans le Sud de la France, Frank se retrouve entraîné dans un braquage par Anna, cliente mystérieuse et manipulatrice, et ses trois partenaires. Précipité au cœur d’une vendetta impitoyable menée par ces quatre femmes fatales, et tandis que l’ombre de la mafia russe plane sur la Riviera, Frank devra plus que jamais faire appel à ses talents de pilote et de séducteur.

le-transporteur-heritage-ed-skrein

Après un premier film dont personne ne se souvient vraiment, un second jouissif par son n’importe quoi absolu et un 3e miteux au possible, la saga Transporteur était mal en point. La série Tv n’était que le coup de grâce qu’elle n’attendait pas. L’idée même de voir la franchise repartir a nouveau au combat et cette fois-ci avec un autre acteur ( vu que Jason Statham roule désormais dans la saga Fast and Furious) ma paraissait comme une idée plus ou moins inutile. Et les résultats du box-office US pour le lancement de ce nouveau volet de la saga Transporteur confirme mes dires. Le film est un bide. Va t-il en être de même chez nous? Si l’on regarde ce que le film peut se permettre d’offrir en termes de fun, j’ai presque envie de dire que cela en prend aussi le chemin. Une seule chose fonctionne bizarrement bien dans ce nouveau Transporteur: le relation entre le père et le fils. Ed Skrein et Ray Stevenson s’en sortent bien mieux que je le pensais…mais malheureusement c’est à peu près tout ce qu’il y a d’intéressant dans le film. Le reste n’est qu’une redite au rabais des grandes lignes de la saga. Et même si Ed Skrein est loin d’être honteux dans le rôle. Il a le physique et la gueule du job, il lui manque le charisme animale que Jason Statham donnait au rôle. Du coup une grande partie, si ce n’est la majorité de l’intérêt que l’on portait a la saga a foutu le camp.L’illusion ne prenant plus que par intermittences.

Camille Delamarre déjà à l’oeuvre sur le dernier Transporteur ainsi que sur la série TV se retrouve ici entièrement avec les rennes du navire et le résultat bien que se défendant par moment en termes de réal prend du plomb dans l’aile à cause du script. Le genre de coup fatal qui tue le film dans l’oeuf. Ce nouveau transporteur écope de méchants en cartons, d’un scénario empilant les clichés et au final d’un sentiment affolant de gachis. Pas qu’il y avait un énorme espoir, mais en affinant plus le scénario et en donnant plus d’espace a Ed Skrein pour se distancer de l’ombre de Jason Statham et tout simplement exister en tant que tel, ce nouveau transporteur aurait pu arriver a minima au même stade de roue libre jouissive que fut le second volet de la saga. Or, tout cela ne dépasse jamais le stade de l’embryonaire. Le moment soporifique où l’on vous sert encore et encore les mêmes idées de mises en scènes et de cascades que vous avez déjà vu 100 fois et souvent en mieux ailleurs.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply