Les news

Le jour où j’ai compris que ma vie était un épisode de The Office…

En ce moment j’avoue m’ennuyer terriblement. Ca y est le mot est dit, pas un peu, pas des masses, juste profondément. L’analyse psychologique des turpitudes animant mon cerveau suffirait à tuer de surchauffe celui de 12 psychiatres. Un jour sur deux, j’oublie consciemment l’âge que j’ai histoire de me mettre en RTT de la sinistrose parisienne qui entoure mon cadre de vie. Oui ça va, de quoi tu te plains, y’a pire que toi…Y’a toujours pire, c’est ce qui est ennuyeux au final, on aura du coup toujours une occasion de se dire oh bah lui il mange plus que moi dans la gueule, du coup c’est décidé, je l’adopte comme placebo et ferme ma gueule. Mode mute, une minute de silence la veille se termine et le système redémarre. Pas d’écran bleu en bout de course, putain le bug est donc niché dans les tréfonds du système. L’ennui dans ces cas-là est qu’à force de mettre des patchs en tout sens pour calfeutrer ce qui n’est que trop visible on ne fait que reculer pour mieux sauter. Je me rends compte que je suis fatigué, à cranc et profondément démotivé, pris avec un peu de recul, je ferai un magnifique personnage de sitcom US dans un épisode parallèle de The Office. C’est peut-être ce qui rend aussi comiquement déplacée l’absence de punchlines narrative dans la face du scénariste cosmique de mon existence. Je suis Nemo, cette page blanche est mon Nautilus et la nuit est un long fleuve pas tranquille. Bon allez, je vais voir ailleurs si j’y suis…

clooney

George n’approuve pas du tout cette note et part se jeter sous le train qui arrive…

No Comments

Leave a Reply