Sortir dans Paris Spectacles

Le Horla, retour sur la bonne surprise du moment au théâtre.

Est-il victime d’hallucinations ? Devient-il fou ? Ou est-il la première victime d’un être surnaturel… « Vous verrez que tous les journaux publieront que je suis fou. C’est une œuvre d’imagination qui frappera le lecteur et lui fera passer plus d’un frisson dans le dos car c’est étrange. » Guy de Maupassant

Quand on dit Guy de Maupassant de nos jours, l’envie n’est pas forcément le premier sentiment qui nous viendra à l’esprit. On se met à penser bêtement que le texte sera daté et que l’on va s’ennuyer. C’est une idée préconçue comme tant d’autres. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’une fois pris dans les griffes de ce Horla sur scène, on se rend compte de l’intemporalité de la chose. L’écriture s’adapte à n’importe quelles époques tout comme le récit d’ailleurs. Une sorte de danse improbable entre le fantastique et les limites de la folie que l’on pourrait découvrir dans un thriller récent. Est-ce que le personnage à raison, est-il fou ? Chacun donnera son jugement sur la question. Seul en scène, Florent Aumaître donne vie à ce récit de la plus belle façon qui soit et surtout avec une intensité qui offre une force sans commune mesure à ce « vieux texte ». Tenir en main le public du début à la fin sur les bases de la folie destructrice d’un homme à des allures de tour de force et c’est exactement ce qui se déroule sous nos yeux ici. Rebattant les cartes de nos certitudes, Florent Aumaître réussit à redonner une fraîcheur à ce que l’on pensait bêtement daté. Seul en scène, il nous fait redécouvrir la richesse d’un texte en y appliquant la même énergie communicative qu’un Luchini lors de ses lectures sur scène. Passionnant.

Alors oui, il est toujours possible malgré mon concert de louanges d’avoir des doutes, de se dire que ce n’est pas forcément le genre de spectacle que l’on veut voir. Il n’y a pas grand-chose à faire pour lutter contre ce feeling, du moins à mon petit niveau. Mais, il ne faut pas oublier l’essence même du théâtre, cette envie d’emporter, de pousser à s’intéresser à des univers différents du nôtre. Le tout en étant face à face avec un ou plusieurs comédiens qui prennent le risque de se confronter à notre indifférence en live. Le Horla est un de ces challenges, un moment en tête à tête avec une autre facette de la culture. Une jolie découverte qu’il serait dommage de zapper. Ou de redécouvrir sous une autre forme d’ailleurs.

Pour réserver pour le spectacle: BilletReduc

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply