Les news

Le film de Noël, ce délicieux diabete de la culture.

film de noel journal des sorties
Follow me

Le film de Noël, ce moment qui se célèbre en cachette avec un pull moche sur le dos en écoutant du Mariah Carey. Non pas vous? Damned!

Le film de Noël, le petit truc que l’on aimait regarder enfant assis devant la tv comme un totem. Est-ce que la tradition perdure ? La plupart du temps oui, on se prend juste à aimer des choses différentes. On évolue. En bien ou en mal dirons-nous, cela dépend de notre degré de perversion niveau cinéma. Le cinéma c’est comme le cul, il y a toujours un truc, un domaine que l’on aime et que l’on ne veut pas partager avec le plus grand nombre. Un peu comme le héros de 50 shades of Grey, on se retrouve à dire « j’ai des goûts très particuliers » Putain je cite ce bouquin, vraiment besoin de vacances… Il y a ceux qui aiment les Disney, le film de Noël indémodable en quelque sorte. Il y a ceux qui se délectent des téléfilms de Noël, ces petits îlots de légèreté (et j’avoue je suis assez fan de ces conneries…) puis il y a les autres. La petite légion silencieuse du monde du nanar qui se fait plaisir en regardant du slasher sur fond de Noël, des films dignes de la pire production Corman mélangeant l’esprit de Noël et les trips à la sauce Boobs.

film de noel journal des sorties

D’un simple point de vue de cinéphile au final, Noël c’est un peu la communion du bon goût et de la déviance un petit moment où plus rien n’a d’importance et ou confortablement coller dans votre plus magnifique pull moche vous pouvez assumer ce que vous êtes. Un déviant, un nounours, un vrai cinéphile de la street. L’avantage du film de Noël est que comme un médicament sans prescriptions il est le placebo parfait. Chacun a le sien, et s’en gave a s’en faire péter la sous-ventrière. Est-ce que je compte en faire de même dans les prochains jours ? Sûrement ou à vrai dire est-ce que je compte continuer, sans nul doute. Parfois faut se faire plaisir dans son amour déviant ou non du cinéma et cette période bénite sous le sceau du film de Noël est un peu idéale pour cela. Parfois on se dit juste qu’il ne faudrait pas que cela s’arrête, 365 jours de Noël, pas de jugements et juste du cinéma pour le plaisir. Parfois ce serait bien. Cela doit exister dans un coin en dehors du net. Faudra que j’essaye en 2018. Et en attendant bon film de Noël ou orgie de films de Noël tout court d’ailleurs si l’envie vous en prend. C’est fait pour.

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.