TV

La Fox met en production la série « L’arme Fatale »

lethal-weapon-martin-rigss-mel-gibson

Cela faisait longtemps que le projet était en suspens, mais personne ne se disait qu’il verrait officiellement le jour. Nous avions tort. La fox vient de valider officiellement la mise en chantier d’un pilote pour la série TV, l’arme Fatale. La série ne sera pas une suite du film, mais une sorte de reboot. On y suivra Roger Murtaugh (Damon Wayans Sr) un flic proche de la retraite et devant éviter le stress suite à une crise cardiaque et ses aventures avec son nouveau partenaire….Martin Rigss. Un ex Seal qui après la mort de sa femme et son fils est parti à Los Angeles pour recommencer à zéro. Dans le fond, il y a effectivement un potentiel pour mettre au format Tv l’arme fatale. Mais est-ce que ce dernier suffira à faire oublier le duo mythique Danny Glover/ Mel Gibson. Rush Hour arrivera aussitôt dans peu de temps sur le petit écran et les premières images de la bande-annonce n’inspirent pas confiance. Mc G sera producteur exécutif de la série et réalisera la pilote. Je ne sais pas vraiment quoi penser de ce choix de série. Ce n’est qu’un pilote pour l’instant et rien ne prédit qu’il passera au-delà de ce stade. Mais en attendant l’annonce autour du nom de l’acteur décrochant le rôle de Martin Rigss, je vais continuer de douter en silence.

damon_wayans_sr_danny_glover_split_copy

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    DarkCowBoy
    mars 12, 2016 at 1:54

    Je pense que je ne regarderais même pas.
    Le problème que j’ai avec, c’est qu’ils n’ont visiblement pas compris la dynamique du truc. Dans le film original, le personnage de Riggs, on ne sait pas bien si il « déconne » pour rire ou si il va vraiment mal. C’est lui qui souris et plaisante sans cesse pour cacher son très profond mal-être et sa douleur. Murtaugh, lui, reste sérieux, subissante, soupirant, étant involontairement drôle, jamais déconneur.
    Hors, pour la série, ils ont pris un acteur comique pour jouer Murtaugh, et un acteur sérieux pour faire Riggs. On peux dès lors s’attendre a un traitement sérieux, plein de pathos pour Riggs, traumatisé par la guerre, plus question de montrer un personnage « fou-fou ». Et Murtaugh, lui, risque de nous abreuver de vannes.
    Ah, ça va être… différent.

  • Leave a Reply