Les news

La forme de l’eau, du noir et blanc vers la couleur…

[podcast_subscribe id="31141"]

La forme de l’eau de par son budget d’à peine 20 millions de dollars est un petit projet pour Guillermo Del Toro, mais c’est aussi celui qui l’aura définitivement mis dans la cour des grands.

Le film de Guillermo Del Toro va-t-il suivre les pas de George Miller et James Mangold qui ont tous les deux offert au public une version noir et blanc de leur dernier film. La chrome edition pour Miller et une version Black pour Mangold et Logan. Dans les deux cas, il fallait se rendre à l’évidence, la chose dépassait le simple stade du bonus gadget. Permettant ainsi d’offrir aux spectateurs désireux de replonger dans l’univers de ces films une expérience nouvelle et magnifique à sa manière. Et il se pourrait bien qu’un jour son film suive la même voie vu qu’au départ alors qu’il pitchait le projet à des studios, Guillermo Del Toro voulait que son film soit en noir et blanc. Et en entendant cela, une partie de mon cerveau implose de bonheur dans un coin en imaginant sous sa main et sa direction artistique le résultat que cela aurait pu donner. L’hypothèse de découvrir un jour  ce film un jour en noir et blanc, c’est un peu comme voir prendre vie une edition spéciale d’un vieux film fantastique des années 50. Il n’en faut pas plus pour me vendre du rêve.

la forme de l'eau Guillermo del toro

Paul Austerberry le production designer du film a vendu la mèche sur l’histoire du projet « Alors que le film était encore un projet en noir et blanc, le budget était de $12 million, et soudain Fox Searchlight nous a dit « Vous savez, si vous le faites en couleur on montera jusqu’à $19.6 million.’ Et quand on sait que l’on a du mal à tout finir même avec ce budget heureusement que l’on a pris ce chemin »

Est-ce que cela empêchera le film de revenir un jour ou l’autre dans une édition spéciale en noir et blanc ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais ce point précis montre un léger désaccord dans le fond entre Paul Austerberry et Guillermo Del Toro. Le premier vantant la puissance qu’a gagner le film grâce au choix de la couleur et le second entre les lignes laissant paraître quelques regrets face à l’abandon de son idée sur le noir et blanc.

« Au début j’étais un peu nerveux sur l’idée du noir et blanc. La couleur est un élément tellement fort et qui permet de définir et bâtir une atmosphère particulière dans un film. Quand les spectateurs découvrent un film, ils discutent justement beaucoup sur ce sujet, sur l’utilisation de la couleur. Ce qui me conforte sur le fait que nous avons pris la bonne décision. »

la forme de l'eau Guillermo del toro

Mais l’approche de Guillermo Del Toro de son côté est un poil plus modérée et montre que parfois l’art du compromis est la seule méthode adéquate pour arriver à ses fins. Et dans le cas précis de son film, il faut bien reconnaître que cela aura fini par payer.

« Pour être complètement honnête, ce fut un sacrifice comme sur une partie d’échecs. Je n’étais pas forcément intéressé par l’idée, mais il fallait être aussi rationnel. Ne serait-ce que pour permettre au projet de se faire »

Le succès artistique du film étant bien présent, rien n’empêche de croire qu’un jour une édition spéciale verra le jour. L’idée même de voir ce projet dans une version à l’ancienne me plaît bien et quand on regarde la Chrome edition de Mad Max faite par Miller on se rend compte que le noir et blanc n’est pas un frein créatif. Idem pour Logan. La richesse des détails et tout particulièrement dans le Mad Max de Miller est toujours présente. Je suis certain que sous la direction de Guillermo Del Toro et avec le temps pour finaliser la chose, on pourrait avoir droit à une édition « old school » de The Shape of Water absolument magnifique. Un complément parfait de la version couleur. Un même film et deux propositions artistiques différentes pour entrer par la grande porte dans le monde de ce réalisateur. Et en toute sincérité avec Guillermo Del Toro aux commandes j’irai jusqu’au bout du monde.

via

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.