Critiques de films Films américains

La famille Hollar, pari réussi pour John Krasinski!

famille-hollar-john-krasinski

La famille Hollar de John Krasinski est une petite surprise assez inattendue. Le genre de celle dont la qualité se voit abbattue en plein vol par des choix de distribution un peu bizarre. Je ne dis pas que ce film avait le potentiel de réaliser des millions de dollars au box-office, mais il méritait surement mieux qu’une sortie en catimini de la sorte. Pourquoi ? Peut-être pour la simple et bonne raison qu’avec ce premier film John Krasinski réussit l’exploit de faire coexister de manière quasi parfaite un casting 4 étoiles avec une histoire dont l’apparente simplicité ne fait que rendre encore plus forte l’impact émotionnelle. Oui, La famille Hollar de John Krasinski est un film simple, ce qui ne veut pas pour autant dire simplet. Du début jusqu’à la fin cette histoire de famille prend des allures de récit universelle. Dit ainsi, cela peut faire un poil grandiloquent, mais pour son premier film John Krasinski réussit à retrouver l’énergie qui animait les premiers films de Cameron Crowe. J’entends par là qu’il lui pique son style verbeux qui fait mouche, mais aussi son sens du tempo comique et de la mise en scène aussi simple qu’effective. L’émotion qu’il manie n’est jamais du genre à vous faire hurler. Non, il y n’y a pas de fausses notes particulières et c’est bien ce qui surprend. Pas que j’avais un doute sur les qualités humaines de John Krasinski, mais il est si facile de se perdre en route pour un premier film. Le vrai challenge de ce genre de pari est de réussir à imprimer une âme au récit. Et c’est ici que tout le talent de John Krasinski.

Est-ce que La famille Hollar est le film de l’année ? Il y aura toujours quelqu’un pour trouver un point le remettant en bas du classement des impératifs. Mais en ce qui me concerne, je persiste à dire que ce petit film méritait bien mieux qu’une sortie en catimini dans les tréfonds du royaume de la VOD. Vu le sujet et la tonalité que prend le récit au fur et à mesure , il aurait été simple de tomber dans un pathos assez toxique. Ce n’est jamais le cas et aussi simple que soit le cœur de l’histoire de ce film, on prend un plaisir simple à se laisser emporter dans ses méandres. Autour de lui John Krasinski réunit un casting parfait d’acteurs connus ( Sharlto Copley, Anna Kendrick) et d’autres pour le moins imprévu ( Josh Groban) pour au final donner naissance à un récit aussi fluide que crédible. Comme beaucoup d’autres acteurs réalisant leur premier film, Krasinski se donne le premier rôle. Un choix qui s’avère payant tant le duo comique qu’il crée avec Sharlto Copley dans le rôle de son frère réussit autant à tirer le rire que les larmes. Délicate balance passant sans cesse d’un extrême à l’autre du spectre des sentiments humains, La famille Hollar est définitivement un coup d’essai réussi pour un premier film. Là où d’autres auraient pris le chemin de la comédie romantique ou de signer un film de studio plus classique, John Kraskinski livre un récit qui lui ressemble. Simple, drôle et touchant, ce 1er pas dans le domaine de la réalisation prouve qu’au-delà d’être un très bon acteur, il est désormais un réalisateur avec un potentiel tout sauf imaginaire. Hâte de voir la suite de sa carrière dans le domaine.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply