Les news

La Familie Flöz, la découverte de ce début d’année à Bobino.

La Familie Flöz, c’est sans doute l’expérience la plus improbable en théatre pour ce début d’année. Mais c’est justement dans ce genre de cas que l’on fait de belles découvertes.

La Familie Flöz est une expérience particulière à découvrir sur scène, mélange entre le mime digne du cirque et une certaine forme de mélancolie et de poésie que l’on trouve dans le théâtre indépendant. Le tout saupoudré avec un humour pour le moins absurde ou burlesque. On se dit que la greffe va avoir du mal à prendre et très vite pourtant le verdict tombe, on a eu tort. La Familie Flöz dresse un portrait de personnages aussi idiots par moments, agaçants par d’autres qu’attachant au final. Et le tour de force est que tout cela se fait toujours sans dire un mot. Tout passe par l’impassibilité de ces masques et l’émotion que les acteurs transmettent par leur simple gestuelle. On en revient à l’époque d’un Buster Keaton ou d’un Charlie Chaplin ou le langage du corps valait tous les discours du monde. C’est ce qui est beau d’une certaine manière dans ce spectacle de La Familie Flöz, sa volonté de toucher le plus grand nombre en ayant recours à un « artifice » universelle. Tout le monde peut comprendre ce spectacle au-delà de la barrière de la langue et le simple fait de voir l’émotion être diffusé de manière aussi simple et efficace confine à quelque chose d’assez surprenant. Beaucoup de spectacles se perdent en route dans une vocifération de mots qui bien souvent perdent rapidement leurs sens. La Familie Flöz prend le chemin contraire, pas de mots en trop… vu qu’il n’y en a pas. Et pourtant du début à la fin, on rit, se laisse emporter par la mélancolie ou le côté absurde de l’ensemble. Est-ce le spectacle le plus drôle de l’année ? Peut-être pas, mais je doute que ce fut son intention première. A l’image de la vie, La Familie Flöz est un kaléidoscope d’émotions. Chaque spectateur pouvant s’attarder sur la facette lui parlant le plus. Une option permettant d’apprécier plus facilement l’histoire sous l’angle de son vécu. D’un parti pris « narratif » casse gueule, l’équipe de ce spectacle transforme une potentielle faiblesse en une vraie force. Ou devrais-je dire « tour de force. » A voir.

La Familie Flöz bobino

 

La Familie Flöz est un phénomène international inclassable qui a conquis le monde entier en développant un irrésistible langage burlesque. Mêlant théâtre du masque, mime, illusion, danse, acrobatie et art du clown, La Familie Flöz vient nous présenter son spectacle Hotel Paradiso, l’un des chef-d’oeuvre de la compagnie. Hotel Paradiso sera joué pour la première fois à Paris du 16 janvier 2018 au 04 février 2018 sur les planches de Bobino. Dans Hotel Paradiso, la succession de péripéties rocambolesques, la précision des gestes et de la bande-son donnent vie et poésie à cette tribu mi-humaine mi-marionnette. Il faut dire qu’il se passe des choses étranges à l’Hotel Paradiso de la Familie Flöz, un respectable petit hôtel de famille désuet qu’une vieille dame et ses enfants tentent de maintenir en activité. Sans parole mais si expressive, c’est une comédie magistrale unique en son genre à partager en famille et entre amis. Le collectif de mime berlinois Familie Flöz nous entraîne dans son univers où se mêlent danse, acrobatie et clown. La Familie Flöz débarque en France avec Hotel Paradiso, l’un des chef-d’oeuvre les plus mordants et délirants de la compagnie. A ne pas rater à partir du 16 janvier 2018 à Bobino.

No Comments

Leave a Reply