Critiques de films Films américains

La chute de Londres, Call of Duty: Modern Warfare version cinéma…

la-chute-de-londres-gerard-butler

Les plus grands leaders du monde occidental sont attendus à Londres aux funérailles du Premier ministre britannique, mort dans des circonstances plus que douteuses. Mais ce qui avait commencé comme l’évènement le plus sécurisé de la planète tourne rapidement au désastre. Cible d’un complot terroriste, la capitale anglaise est mise à feu et à sang et la plupart des chefs d’état faits prisonniers. Seuls ont pu s’échapper le président américain et l’agent secret Mike Banning, qui vont devoir à la fois combattre pour survivre et mettre fin aux agissements des terroristes.

La chute de la Maison Blanche n’a jamais été un grand film. Loin de là même. Sorte de copie ultra bourrine d’un épisode de 24, le film avait pourtant deux atouts dans sa manche, Antoine Fuqua et sa réalisation nerveuse. La violence du premier film était des plus seches et donnait à l’ensemble un côté 1er degré assez intéressant (dans une certaine limite). Et une fois la fin du premier film arrivant devant nous, on se disait que le voyage avait été plaisant, mais que l’on n’en reprendrait pas pour un 2e tour. Ce qui nous amène du coup à se questionner sur l’existence même de cette suite honteuse qu’est La chute de Londres. Retardé de plusieurs mois et arrivant dans la foulée des attentats de Paris, le film possède déjà un bagage assez lourd à porter. Les scènes de fusillades/massacres dans les rues laissant un arrière-goût bizarre en les voyant. Mais bizarrement, ce n’est pas le pire du film (oui je sais…), car au-delà de ce coup du sort que les producteurs ne pouvaient pas prévoir, il faut reconnaître que La chute des Londres est dans l’ordre profondément raciste, vaguement homophobe et d’un patriotisme donnant envie de vomir et fuir en courant. La chute de Londres, c’est l’adaptation en version cinéma des pires travers de Call of Duty : Modern Warfare. Un truc puant abolissant les frontières d’un propagandisme sans retenue et de l’entertainement. On cache le premier dans l’ombre du 2e en espérant que cela passe. Le hic est que dans le cas présent, l’envie de vomir est plus forte que le plaisir.

london_has_fallen_ver3_xlg

La chute de Londres n’a rien pour sauver les meubles. Inutile de chercher, il n’y a rien. Le scénario est con à donner envie de se taper la tête sur les murs. Enchaine les clichés avec une facilité déconcertante. Laisse les acteurs en roue libre, déclamant des textes qui semblent sortirent tout droit d’un discours de campagne de Donald Trump et finit d’achever l’édifice en mettant le tout en scène avec une réalisation digne d’un Direct to Vidéo. La mise en scène de La chute de Londres ne ressemble à rien, malgré les événements qui se déroule, le chaos en gros, les scènes de poursuite dans les rues de Londres juste après des explosions, fusillades ne transmettent pas la moindre tension. Tout comme le reste du film. Gerard Butler est l’équivalent d’une version uber macho du terminator. Rongé par l’esprit de vengeance, il massacre les terroristes les uns après les autres sans émotions, mais sans oublier lors du boss de fin (un terroriste arabe bien entendu) de déclamer un discours ultra-patriotique en le passant à tabac. La frontière entre ridicule et propagande en devient tellement fine que l’on ne sait plus si l’on doit rire ou pleurer. C’est d’ailleurs la plus grosse faiblesse du film. Ce dernier aurait pu traiter cette problématique de la loi du talion et ce qu’elle entraine en forçant le trait intelligement et en dialoguant la chose avec brio. Mais, la chute de londres se moque de la finesse. Le film est une machine de guerre faite pour caresser dans le sens du poil le public US et tous ceux qui ne veulent pas réfléchir.

Mise en scène pour bien plus chère que le premier film, La chute de Londres réussit l’exploit de paraître dix fois plus cheap. Mise en scène calamiteuse, effets spéciaux ridicule, patriotisme puant. Je pense qu’il me faudrait encore des semaines et des semaines pour finir de coucher sur le papier tout le mal que je pense de ce film et de ce qu’il représente sans même essayer de le cacher. Ni drôle, ni bon, ni rien en fait… La chute de Londres est une erreur, une abomination passant mal après les attentats de Novembre, et tout simplement un très mauvais film à fuir.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply