Les news

Justice League : Mortal par George Miller, le film maudit.

justice-league-mortal-george-miller-header

Justice League : Mortal restera pour George Miller comme une étape particulière. Certes, il va produire la version de Zack Snyder. Mais ce qu’il ne faut pas oublier est qu’il y a encore quelques années… il devait faire pour Warner sa propre version de la Justice League. On se demande ce que cela aurait pu donner… mais c’est aussi dans cet échec que George Miller a puisé la force et la rage diront certains pour faire renaître de ses cendres Mad Max. Un mal pour un bien du coup. Alors que le casting était presque complet et que le script (même s’il était tout sauf excellent) l’était lui aussi, qu’est ce qui a bien pu faire sortir de la route la version de la Justice League : Mortal par George Miller ?

justice-league-mortal-george-miller02

Le film était peut-être en avance sur son temps. J’entends par là que la machine Marvel et celle de DC n’avaient pas encore la force de frappe qu’elles ont aujourd’hui. Le tout rendant plus difficile de mettre en place ce genre de projet et ce quel que soit l’intensité de l’histoire et des héros que l’on pouvait y retrouver. Christopher Nolan et sa trilogie Dark Knight n’avaient pas non plus fini de mettre en avant pour les studios la possibilité de mélanger aussi bien le fond que la forme et le tout appuyé par un casting 4 étoiles. Pleins de points qui en comparaison de ce qu’était à l’époque le Justice League : Mortal de George Miller montrait que le projet partait mal. Ne serait-ce dans un premier temps que de par son casting. En effet prenant une direction digne de celle de l’univers New 52, le film de George Miller repartait de zéro en rebootant le casting avec des nouvelles têtes. Une pratique qui aujourd’hui peut fonctionner mais à l’époque était plus casse-gueule.

justice-league-mortal-george-miller01

Armie Hammer en tant que Batman (Lone Ranger montra que son pouvoir d’attraction sur le public ne fonctionne pas, The Man From U.N.C.L.E enfonça le clou), Jay Baruchel dans la peau de Maxwell Lord (personnage qui n’apparaît que dans Supergirl) Adam Brody (The Flash), Common (Green Lantern), D.J. Cotrona (Superman), Megan Gale (Wonder Woman), Hugh Keays-Byrne (Martian Manhunter), Santiago Cabrera (Aquaman), La liste n’est pas exhaustive et la plupart des gens y figurant ne sont pas des mauvais acteurs… mais de là à les imaginer dans la peau des personnages qu’ils devaient incarner pousse à sourire. La chose est encore plus flagrante quand au final on compare la présence à l’écran de l’ancien casting face au nouveau du film de Zack Snyder. La justice League nouvelle version gagnant par Ko sur la Justice League : Mortal de George Miller.

Le script posait aussi problème à l’époque avec un Superman totalement en retrait, un Batman beaucoup trop sombre et Flash devenant quasiment le personnage central faisant avancer l’histoire. Quand on prend le temps de comparer avec ce qu’est devenue la Justice League aujourd’hui, quelques détails amusants ressurgissent malgré tout. Ces 3 points soi-disant ennuyeux restent d’une manière ou d’une autre d’actualité dans le film. Batman étant toujours la part sombre du groupe, Superman par la force des choses (et la fin de Batman vs Superman) sera en retrait et Flash va jouer tout comme Cyborg une part importante dans l’histoire du film. Du coup les problèmes d’antan semblent avoir été revus et corrigé, mais la structure reste présente en quelque sorte. Un autre détail mettant du plomb dans l’aile du projet fut le budget. À l’époque ce dernier était de 220 millions, faisant de Justice League : Mortal un risque beaucoup trop grand qui aurait pu aller au-delà des 300 millions au bas mot. Aujourd’hui, cela semble envisageable… (et encore) mais à l’époque c’était impensable, l’échec de Superman Returns fini de tuer dans l’œuf le projet avant même le premier coup de manivelles. Le coup de grâce arriva dans l’historique grève de la Writer’s Guild of America qui à l’époque mis Hollywood avec un pied dans la tombe. Justice League : Mortal était définitivement mort à partir de ce point.

justice-league-mortal-george-miller04

Trop en avance sur son temps, pas assez solide au niveau du casting, scénario trop faible. On pourrait en discuter pendant des heures. Mais et même si j’aime beaucoup la vision de George Miller et sa façon d’aborder le cinéma, je me dis que c’est une bonne chose que son projet de Justice League : Mortal n’a jamais vu le jour. Il pourra sûrement avoir une influence vraiment bénéfique sur Zack Snyder dans l’approche de cette Justice League partie 1 et 2. Loin des haterz, je reste un partisan de la team Snyder. Et un peu aussi de celle de George Miller quand même.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply