Critiques de films Films américains

Un jour dans la vie de Billy Lynn, Ang Lee vise au cœur!

En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d’un régiment d’infanterie en Irak victime d’une violente attaque. Ayant survécu à l’altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c’est avec ce statut qu’ils sont rapatriés aux États-Unis par l’administration Bush, qui désire les voir parader au pays… avant de retourner au front.

Un jour dans la vie de Billy Lynn prouve-t-il une fois de plus qu’Ang Lee est un sorcier des émotions ? J’ai vaguement envie de dire oui, il suffit de se plonger dans cette histoire pour s’en convaincre. Au-delà de tout le buzz autour de l’aspect technique du film, il faut surtout s’arrêter sur ce qui fait sa force, à savoir l’humanité qui se dégage de cette histoire, de chacun des personnages et des faiblesses qui sont les leurs. On se lasse prendre dans cet océan de doutes qui habitent le personnage principal et en bout de course, le résultat est là « Un jour dans la vie de Billy Lynn » fonctionne bien au-delà de ce que l’on pouvait penser au début. Le sujet pourtant ne se laçait pas vraiment dans la plus évidente des facilités. Dans les mains d’autres réalisateurs, ce récit aurait pu facilement être retourné en quelque chose de bien plus patriotique que nécessaire. Et fort heureusement ce n’est pas le cas. Ang Lee trouve le moyen de balancer d’un extrême à l’autre sans jamais tomber dans le piège d’un antimilitarisme profond et non nécessaire. Oui, d’un bout à l’autre, il démontre l’absurdité de cette guerre, les dégats sur l’humain et les raisons économiques poussant les jeunes à se sacrifier quoi qu’il arrive pour un emploi. Mais, il témoigne aussi un véritable respect à ces adolescents ou hommes perdus dans les méandres d’un conflit les dépassants.

billy-lynn-ang-lee02

Et c’est en partie sur ce point que repose l’édifice narratif d’ Un jour dans la vie de Billy Lynn, savoir trouver sa place dans la vie, dans la société qui est la sienne. La galerie des personnages qu’Ang Lee déploie dans son récit ont tous ce point commun de chercher encore et toujours ce point précis d’équilibre. Et c’est d’ailleurs sur ce « détail » que le personnage de Vin Diesel dans le film prend du coup une importance folle. Là où après avoir enchainé des films tous plus catastrophiques les uns que les autres, il trouve dans son association avec Ang Lee et sous sa direction, l’occasion de briller à nouveau. Tout en subtilité et dans un rôle d’une humanité assez fascinante, il balaye l’image de gros lourd que l’on peut avoir au travers de ces films. Contre-emploi assez fabuleux, mais qui ne sert jamais pour autant à tirer la couverture à lui. C’est un des points forts de ce film, Ang Lee trouve le moyen assez incroyable d’équilibrer chacune des actions de ses acteurs pour qu’elles apparaissent comme organiques dans le récit. Tous sont au service de ce récit et c’est ce qui fait sa force, l’osmose du casting rend l’histoire encore plus fluide et l’on se prend de façon encore plus violente dans les dents, la détresse qui habite le personnage principal.

Un jour dans la vie de Billy Lynn est un regard sans concessions sur les ravages de la guerre que mènent les États-unis en Irak ou ailleurs. Une bataille sans autre sens profond que défendre l’accès au pétrole et qui a pour conséquence de miner et détruire sur le long terme la jeunesse qui s’y engage. Tout comme de créer et fortifier encore plus de nouvelles menaces de l’autre côté. Un jour dans la vie de Billy Lynn aborde ses sujets multiples sans jamais tomber dans l’excès et cela force le respect. La lenteur toute relative de l’histoire en déstabilisera peut-être plus d’un au passage, conférant à ce récit un côté très théâtral par instants, mais sur la longueur, cela ne fait qu’amplifier la puissance émotionnelle de ce que nous raconte Un jour dans la vie de Billy Lynn. Oui, le dernier film d’Ang Lee a moins l’air d’un tour de force technique que Life of Pi par exemple, cela ne l’empêche pas pour autant et une fois de plus d’être un grand film sur tous les autres fronts. Et ce n’est pas un mince exploit. A voir.

No Comments

Leave a Reply