Les news TV

Jordan Peele s’attaque au mythe Lovecraft pour HBO.

Jordan Peele après son énorme succès avec GET OUT a Hollywood à ses pieds. Et alors que l’on s’attendait à le voir prendre les commandes d’Akira pour Warner Bros, voici qu’il refuse pour continuer à faire des projets plus personnels. Une attitude qui me semble saine et le place dans les traces d’un James Wan qui a construit son empire de l’horreur avant de revenir plus tard aux commandes de Blockbuster mais cette fois-ci dans une vraie position de force non passagère. Jordan Peele a bien compris qu’il n’était qu’à la première marche de son périple et qu’il allait falloir consolider le tout. Et cela passe par le fait de se diversifier. Le prochain projet de Jordan Peele ne sera donc pas pour l’instant comme réalisateur, mais comme producteur avec JJ Abrams et Warner Television (qui semble bien décider à le garder dans son poulailler…) pour mettre en place une série d’anthologies d’horreur du nom de Lovecraft Country, le tout pour HBO. La série est construite autour de l’œuvre de Matt Ruff et suit le personnage d’Atticus Black dans une Amérique des années 50 à la recherche de son père disparu. Le pitch est le suivant : « Black joins up with his friend Letitia and his Uncle George [and] this begins a struggle to survive and overcome both the racist terrors of white America and the malevolent spirits that could be ripped from a Lovecraft paperback. » En continuant de rester fidèle à ses ambitions de mixer le domaine de l’horreur et un aspect social et une etude du racisme aux Etats-unis, Jordan Peele se place comme un réalisateur au potentiel assez fou. Difficile de ne pas avoir envie de le suivre sur la durée.

Synopsis « Lovecraft Country » : Chicago, 1954. When his father Montrose goes missing, 22-year-old Army veteran Atticus Turner embarks on a road trip to New England to find him, accompanied by his Uncle George — publisher of The Safe Negro Travel Guide — and his childhood friend Letitia. On their journey to the manor of Mr. Braithwhite — heir to the estate that owned one of Atticus’s ancestors — they encounter both mundane terrors of white America and malevolent spirits that seem straight out of the weird tales George devours. At the manor, Atticus discovers his father in chains, held prisoner by a secret cabal named the Order of the Ancient Dawn — led by Samuel Braithwhite and his son Caleb — which has gathered to orchestrate a ritual that shockingly centers on Atticus. And his one hope of salvation may be the seed of his — and the whole Turner clan’s — destruction.

Source: Deadline

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply