Critiques de films Films américains

Jack reacher: Never Go Back, la sortie de route de Tom Cruise…

Jack Reacher est de retour, prêt à tout pour obtenir justice. Susan Turner, qui dirige son ancienne unité, est arrêtée pour trahison : Jack Reacher ne reculera devant rien pour prouver l’innocence de la jeune femme. Ensemble, ils sont décidés à faire éclater la vérité sur ce complot d’État.

Jack Reacher : Never Go Back est un film étrange, après le 1er volet de la saga qui s’avérait absolument parfait du début à la fin, on pouvait s’attendre à ce que ce film suive la même direction. La désillusion qui s’ensuit est absolument cruelle. Sous la direction d’Edward Zwick, ce second volet des aventures de Jack Reacher fait rentrer la saga de plein fouet dans le rang du téléfilm de luxe assez paresseux. Et dans la carrière de Tom Cruise ces dernières années, lui qui d’habitude s’implique dans les projets et fait attention aux finitions cela paraît étrange. Pour la simple et bonne raison que lorsque que l’on se pose un court instant pour regarder le film, on a du mal à passer sous silence toutes les faiblesses du script. L’histoire de Jack Reacher : Never Go Back tourné sur deux axes aussi distincts l’un que l’autre et qui aurait pu faire un film a chaque fois. Mis dans le même panier, il se parasite et empêche l’histoire globale de se développer avec l’amplitude qu’elle méritait. Le résultat est sans appels, l’histoire de complot d’état face au manque de développement cruel des personnages devient vite foutoirs et cette pseudo-brillante idée sur le papier de coller une fille à Jack Reacher termine de faire exploser en vol les fondations du récit.

Et c’est là le plus triste, car une fois encore comme je le disais auparavant, il est très rare qu’un film avec Tom Cruise et ce quel que soit le genre ces dernières années ne présente pas un minimum de classe. Jack Reacher : Never Go Back étonne en permanence par son manque d’ambitions complet. Tout ne semble être qu’une vulgaire redite du 1er, mais sans la moindre étincelle de génie. Les méchants sont transparents, les enjeux anecdotiques vu que n’ayant pas le droit au chapitre quand on en vient au développement. Et c’est alors que s’enchaîne encore et encore sous nos yeux en mal d’amour cinématographique, la débacle que devient le film que la plus grande question se pose ? Pourquoi ? Avec Jack Reacher, Tom Cruise désirait sécuriser une saga rien que pour lui. Le nombre de livres autour du héros, lui permettant d’avoir un vivier certains pour les adaptations à venir. Malheureusement tous ses espoirs semblent passer à la trappe face à ce ratage. Mais quand on sait qu’à l’époque de ce tournage, Tom Cruise était déjà en partie sur le tournage de la Momie et les négociations pour le prochain Mission Impossible, on comprend qu’il avait un peu déjà la tête ailleurs et cela se sent. Dommage…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply