Les news TV

Iron Fist, le premier gros ratage de Marvel sur Netflix…

Iron Fist est-elle la première sortie de route de Marvel dans l’univers TV sur son petit royaume Netflix ? J’ai envie de dire en grande partie oui. Tout n’est pas intolérable sur le long terme vu que pour une fois à la différence des autres Iron Fist est peut-être la série ayant une histoire se raccordant complètement à la mythologie d’ensemble… mais cela n’en fait pas non plus pour autant une bonne série. Daredevil avait ce côté brutal dans sa 1ere saison, servi par une réalisation inspirée même si pas toujours original a 100 % mais au moins il y avait derrière chacun des plans cette volonté de surprendre ou faire plaisir. Jessica Jones était plus particulier uniquement sauvé par David Tennant et son interprétation folle du méchant de service. Luke Cage était la plus intéressante sur son approche sociale d’une communauté et à ma grande surprise évitait dans ce domaine précis d’enfiler les clichés comme des perles. Et soudain arriva la case Iron Fist et là ce fut le drame. Au-delà des polémiques concernant le casting de Danny Rand, la série possède tellement de défauts qu’une journée entière serait trop courte pour en faire la liste.

Commençons par le plus évident : la gestion de la communauté asiatique. Que ce soit dans l’univers qui est montré, les codes utilisés ou la façon très foutraque et sans engouements dont la série pompe les idées de combats (pour toujours tout rater), Iron Fist enchaîne les clichés avec une régularité qui en devient au final assez gênante. Là où Luke Cage plongeait dans une communauté en respectant le fond comme la forme, Iron Fist montre une version pour Occidental de ce que peut-être l’Asie. Des dizaines de films ont déjà fait mieux, des séries comme Into The Badlands ont réussi à retourner les codes pour créer quelque chose d’original, alors qu’est-ce qui a bien pu se passer chez Marvel pour que l’on aboutisse à quelque chose d’aussi inodore au final. Et surtout prévisible, car c’est ici que réside l’autre point noir de la série Iron Fist, son scénario ! Certes il est peut-être plus linéaire que les autres et d’une certaine manière se perd moins en route sur sa volonté de rouler vers The Defenders… il n’en reste pas moins péniblement prévisible du début à la fin. Déjà sous le coup d’une réalisation sans âmes du 1er au dernier épisode, la série se voit sous le coup d’un scénario au mieux prévisible en diable, au pire totalement ridicule dans la façon d’amener les twists. Pire encore en repompant les dynamiques narratives de Luke Cage concernant la relation du frère et de la sœur (on passe juste de cousin/cousine à frère et sœur), la série fait preuve d’une certaine paresse camouflée sous du recyclage.

Iron Fist est comme un long plagiat du pilote d’Arrow découpé cette fois-ci en 13 longues parties. Avec beaucoup moins de moyens la CW a déjà fait 100 fois mieux dans le même genre. C’est ce qui rend au final cette nouvelle série Marvel assez obsolète. Ne possédant pas de personnages vraiment solides au-delà de Colleen la guerrière de The Hand (mais qui là encore n’est juste là que pour être une version Light d’Elektra et offrir a Danny Rand une option Romeo et Juliette comme Matt Murdock…) la série peine à trouver du concret dans sa galerie de héros… les méchants étant encore plus light dans le domaine. C’est bien le plus gros point faible de la série. À part Madame Gao qui apparaît juste pour faire avancer l’histoire, le vrai méchant de l’histoire est tellement terne et peu mémorable que le combat final contre lui en devient incroyablement tragicomique. J’aurai voulu aimer Iron Fist (et dans le fond je ne déteste pas tout…), mais avec sa réalisation daté, ses combats digne d’un Hollywood Night filmé sans passion et son scénario d’une faiblesse absolue, il est difficile de trouver suffisamment de matière à défendre pour mener un combat que l’on sait définitivement perdu d’avance. La chute en termes de qualité est tellement drastique que cela ne présage rien de bon pour la suite des productions Marvel sur Netflix. Le rythme de production ayant augmenté et Punisher et Defenders étant déjà en post-prod, je commence à me demander si l’on ne risque pas d’avoir droit au même pétard mouillé pour les aventures de Franck Castle. Ce qui serait impardonnable…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply