Critiques de films Films américains

Independence Day Resurgence, la suite inutile par excellence.

independence-day-resurgence

Independence day resurgence de par sa bande-annonce laissait croire au minimum a un divertissement complètement con, mais drôle. La vérité est beaucoup moins folle. Vestige d’une époque qui semble terriblement lointaine, le nouveau film de Roland Emmerich est incroyablement paresseux dans sa construction narrative (je sais parler de ceci pour un tel film est fantaisiste mais bon…) et ridicule d’un bout à l’autre. Pour la simple et bonne raison que de l’intégralité du casting présent devant nous… Personne ne croit à ce qu’ils doivent dirent ou faire. Parfois Roland Emmerich arrive à marier le second degré et l’action à merveille tout comme dans le très sous estimé White House Down avec Jamie Foxx et Channing Tatum, sorte de parodie ultra bourrine et stupide de piège de cristal. Mais qui à la différence de ce Independence day resurgence fonctionne encore et toujours à plus d’un titre. Mais là d’un coup, c’est un peu comme si Roland Emmerich avait littéralement mis au placard toutes volontés de faire du grand spectacle. Si vous avez vu les trailers du film, vous avez vu 90 % des grosses séquences d’actions du film, car et c’est là que le bât blesse, les rares séquences présentes dans le film sont d’un ennui mortel. En fait ce qui décrit le mieux le problème d’Independence day resurgence est qu’il souffre du syndrome édition spécial de George Lucas. Des années plus tard, Roland Emmerich tente ni vu ni connu de refaire plus ou moins le même film avec des effets spéciaux vaguement mis à jour. Pour le reste par contre.

independence-day-resurgence-superbowl

Independence day resurgence tente de mixer l’ancienne génération avec la nouvelle espérant ouvrir la porte vers une nouvelle franchise dont l’ambition est aussi ridicule que fascinante. Car ce 2e film ne se place pas comme un film à part entière avec un début concret et une fin définitive, non nous sommes face à un scénario bateau de jeux vidéo à mi-chemin entre l’esprit d’un FanBoy de Star Wars ou Mass Effect et d’un scénariste paresseux désirant prendre son chèque avant de passer à autre chose. Attention Spoiler, le twist de ce second film est que les humains découvrent que les aliens du 1er film sont eux-mêmes en guerre contre une autre race d’aliens… des aliens qui via un émissaire vont venir aider les humains… et c’est ici que tout part en sucettes encore plus loin que l’on ne pensait dans le ridicule. Les trous dans le scénario sont légion, les acteurs n’essayent même plus de les combler et le réalisateur non plus d’ailleurs. Les personnages du 1er film meurent dans des situations toutes aussi imbuvables que dans le premier film et les discours patriotiques s’enchaînent, mais au milieu de tout cela, il est difficile d’accrocher. Jeff Goldblum fait de la figuration son rôle assez maigre consistant à hurler et faire quelques blagues tragiques au détour d’une séquence d’action. Et je vais par décence passer sous silence le reste du casting. Transparent. Voilà le mot qui les définit. La jeune génération nous rejouant un reboot intergalactique de Top Gun. Ce sans la moindre gêne d’ailleurs, les anciens survivants quant à eux se contentent de combler le vide et on lit bien souvent la détresse dans le regard de ces acteurs. Charlotte Gainsbourg en particulier qui semble bien se demander ce qu’elle fout là.

independence-day-resurgence02

Le vrai souci d’Independence day resurgence dans le fond est que rien ne fonctionne dans le scénario. Dès le départ, le film en lui-même (qui ne l’oublions était foutrement mauvais) ne méritait pas de suites. Mais comme tout le monde le sait, l’odeur de l’argent à Hollywood pousse à faire des mauvais choix et ce film en est l’exemple parfait. Comme je le disais plus haut quasi toute la partie action (sauf la fin ultra-clichée et ridicule…) a déjà été spoiler pendant la campagne promo. Laissant aux spectateurs la joie de découvrir le reste du film en salle… et voir qu’il ne s’agit uniquement que d’un vague remake de Top Gun à la sauce cliché. La mythologie étendue que les scénaristes et Ememrich mettent en place ne fonctionne pas une seule seconde non plus et ce pour la simple et bonne raison qu’elle est écrite sans la moindre volonté de surprendre. Enfilant les clichés les uns à la suite des autres, le film se perd très vite en route et explose en vol. Centralisant l’histoire uniquement une fois de plus sur les Etats-unis et ce malgré le fait que le vaisseau unique face la moitié de la planète, on ne peut que lever les yeux au ciel devant la pluie de clichés que l’on nous jette aux visages. Le lifting ou le cache-misère au choix ne fonctionne pas une seule seconde. Independence day resurgence est vide de sens, d’ambition et de fun. Je ne cherchais pas dans ce film un chef d’oeuvre, juste un agréable divertissement, ce n’est malheureusement rien de tout cela, juste un vestige d’une époque que l’on voudrait révolu, celle de l’entertainement sans fond ni âmes et qui perdure encore et toujours.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply