Les news

[Humeur] La vie des autres et la tienne…

De nos jours, la plus belle des maitresses que l’on puisse avoir n’est pas une femme sublime au vocabulaire flamboyant et aux performances sexuelles incroyables non… Bien au contraire, elle est indescriptible, virtuelle, numérique et encore plus dangereusement addictive que toutes les drogues connues. Le net est une saloperie dont on ne peut pas se passer. Le genre de celle dont les enseignes de tabacs rêvent d’avoir le pouvoir de glu sur le cerveau des consommateurs. Je ne critique pas, j’en suis une victime consentante de la même façon. J’avoue juste que ces derniers temps, la chose représente me vend de moins en moins de rêves. Une simple recherche sur son nom laisse une trainée d’informations que l’on ne gère plus, les conneries que l’on dit ou balance perdurent ad vitam æternam et j’en passe. Facebook devient de plus en plus proéminent dans nos vies. Google et tant d’autres aussi, mais avec le revers de leur laisser un accès direct à nos petites existences. C’est de nos jours de plus en plus illusoire de croire que l’on a une vie privée. Certains me diront que l’on peut contrôler ce que l’on laisse sur les réseaux…à quoi bon être toujours dans le contrôle. L’intérêt de vivre avec une épée de Damocles sur la tête n’est pas passionnant du tout. On ne s’appartient plus forcément à force de ne plus lire toutes les clauses des contrats tacites nous liant avec ces multinationales. Je ne deviens pas parano, au pire juste plus réaliste que je ne l’étais avant. C’est un pas avant vers le statut de Captain Obvious du jour, mais bon. C’est parfois bizarre dans mon système d’analyse comportementale des autres de voir que l’on passe autant de temps à faire semblant d’avoir une vie pour l’offrir en spectacle plutôt que de la vivre pour soi et ses proches avant d’y inviter des spectateurs superflus. Je crois que je deviens vieux et réaliste. C’est une donnée bizarre dans le paysage de l’insouciance numérique qui nous entoure…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply