Les news TV

Holly Weed, les Deschiens en dealers de Marijuana sur OCS…

Holly Weed est la dernière création de OCS signature et après pas mal de prises de risques et de succès créatifs, cette série sonne comme un parent pauvre…

Holly weed, rien que le nom sonne comme un warning et pourtant voici que comme à ma grande habitude, je me lance dans l’exploration de ces lieux sombres de la création française. De quoi parle cette nouvelle série d’OCS ? D’un village perdu dans le trou du cul du monde qui un beau matin découvre 25 tonnes de Marijuana échoué sur la plage. Et quand d’un coup le destin offre à ce village l’occasion de renflouer les caisses, personne n’hésite et voici que tout ce beau monde se lance dans le trafic de drogue. Tout ne va bien évidemment pas se passer comme prévu, vu qu’écouler 25 tonnes de drogues quand on est une bande de bras cassé incapable de passer 5 minutes sans s’engueuler, cela finit par relever du challenge céleste. Après la découverte des 3 premiers épisodes on ne peut s’empêcher d’être un peu perplexe devant la chose. Impossible de nier qu’OCS tente des choses avec ses séries et c’est une bonne chose. Certains comme pour Missions réussissent à se jouer du budget faible, d’autres n’y arrivent pas. C’est un peu le cas avec Holly weed. José une autre création OCS avait su réussir sur les deux fronts maniant humour très con et petit budget sans s’écraser, mais Holly weed à du mal à décoller pleinement. Cette idée des Deschiens s’improvisant en trafiquant de drogues est sympathique sur le papier, mais l’écriture, la réalisation et le manque de punch de chaque épisode finit par poser problème.

holly weed ocs signature

Holly Weed mise sur pas mal de Guests et un casting de seconds couteaux que l’on a déjà vu 100 fois à la Tv. La recette est connue et pourrait faire ses preuves, mais malheureusement la magie ne prend jamais vraiment. Porté par un auteur des Guignols de L’info, le réalisateur de Les Nouvelles Aventures d’Aladin. Et le scénariste du prochain Alad’2, on sait déjà d’emblée à quoi s’attendre au niveau de l’humour. Et comme prévu on a exactement ce que l’on attend, alternance d’humour un peu potache et de blagues totalement malaise tant elles tombent à plat, on ne peut pas dire qu’Holly Weed soit un succès sur ce point. Manquant de rythme, et de finitions sur l’écriture, les acteurs font ce qu’ils peuvent pour porter la chose quoi qu’il en soit. Et par instants, cela fonctionne avant de retomber aussitôt. Est-ce qu’il faut enterrer pour autant la série d’emblée ? Peut-être pas et encore une fois ce n’est que ma vision du programme. Mais après des productions comme « les grands » « Lazy Company » et j’en passe, ce Holly Weed fait un peu figure de parents pauvre du label Ocs Signature. Attendons de voir si la série se redresse après ces 3 premiers épisodes ou si elle continue sa chute créative. Wait and see…

Pour me suivre ou me contacter...

No Comments

Leave a Reply