Critiques de films Films américains

Harbinger Down-Alec Gillis-Critique du film

camille2

La première fois que j’ai vu des news sur Harbinger Down, mon esprit cinéphile a cru voir apparaître à l’horizon la possibilité d’un film fun, gore et tendu. C’est vrai quand on y regarde de près, la chose avait de quoi séduire. Alec Gillis et Tom Woodruff, deux légendes des sfx à la tête du projet… Lance Henriksen en lead. Allez, même si l’on se doutait que tout ne pouvait être parfait, j’avais envie d’y croire. La vérité est malheureusement tout autre Harbinger Down est une véritable catastrophe a tellement de niveaux que cela en devient fortement gênant. Oui, le film a été fait via Kickstarter et grâce au soutien d’internautes désireux de s’investir dans un projet différent. Je ne sais pas quel à dû être leur réaction en voyant le résultat. Pour faire simple, Harbinger Down n’a pas la moindre intention de faire dans l’original, le scénario du film n’est qu’une pale copie feignante de The Thing par John Carpenter. Et même l’immense promesse du film à savoir qu’Harbinger Down serait une oeuvre en l’honneur des effets spéciaux d’antan, c’est-à-dire du practical « fait en live » ne tient pas la route. Pour la simple et bonne raison que réaliser des effets spéciaux est une chose, mais s’il n’y a pas un artiste ou un véritable caractère designer de talents pour leur donner une identité, cela ne ressemblera à rien. C’est exactement le cas avec ce Harbinger Down, le monstre, ne ressemble jamais à rien. Il est impossible de définir clairement ce qui attaque l’équipage, on n’a jamais peur pour la simple et bonne raison que cela n’a pas d’âmes.

HarbingerDown-620x400

La chose de John Carpenter partait sur un postulat similaire, une créature s’adaptant à son hôte et parasitant son ADN de la pire façon qui soit. Sous prétexte que le monstre d’Harbinger Down possède des tonnes d’ADN en lui qu’il a digéré depuis des années, le réalisateur nous livre un blob ridicule souffrant encore plus de la pauvreté du budget. C’est bien simple, les effets spéciaux d’Harbinger Down datant de 2015 sont dix fois moins beau, intelligents et créatifs que ceux provenant du film de Carpenter qui dans le domaine et même avec le temps qui passe reste un modèle d’imagination et de design. Mais non content de ne pas tenir sa promesse sur l’élément de vente numéro 1, Harbinger Down est aussi diablement mal joué, mal réalisé et tout simplement mal écrit. Même des productions ASYLUM sont plus drôles et parfois mieux écrites que ce film ( c’est dire le niveau.) On ne comprend pas forcément ce qui a pu se passer, certes le budget n’était pas haut, mais d’autres réalisateurs débutants arrivent à surmonter ce défi. Ici Harbinger down s’écroule et ne se relève jamais. Combinaison de tout ce qui se fait de pire dans le domaine des DTV, le coup de grâce arrive dans la tête du spectateur avec les jeux d’acteurs. Difficile de commenter la chose sans avoir envie de se taper la tête contre les murs. Pour un point de comparaison regardé Harbinger Down et le jeu des acteurs équivalent à voir un porno tentant de se faire passer pour un film…mais dont on a justement expurgé toutes les scènes pornos. Cela vous donne une vague idée du niveau des acteurs….

L’intention de départ animant la mise en production d’Harbinger Down était noble. Je respecte ce que le réalisateur voulait faire. Malheureusement sans tirer sur l’ambulance, il y a une monstrueuse différence entre les rêves de départ et ce que l’on obtient à la livraison en bout de course. Ennuyeux, mou, sans vie et complètement à la ramasse face au film qu’il copie sans vergognes ( et qui date pour rappel de plus de 25 ans…) Harbinger Down est une erreur de parcours. Le genre de celle que l’on pourrait si j’étais un peu plus direct nommer tout simplement comme une arnaque pure et simple. A évité….

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply