Les news

Guillermo Del Toro et Universal, l’amour impossible?

Guillermo del Toro aurait-il réussi à empêcher le Monster Universe d’Universal de prendre l’eau? Personne ne le saura jamais.

Guillermo del Toro est un réalisateur de génie qui après quelques revers en coulisses connaît en 2017 un retour en grâce monstrueux et inattendu grâce à The Shape of Water (la forme de l’eau). Un petit film en comparaison budgétaire de ce qu’il avait l’habitude de faire et pourtant… lion d’or à Venise et les Oscars qui se profilent à l’horizon. Même si dans ce 2e cas, il ne récolte rien, le simple fait d’avoir eu le prix le plus haut possible à Venise est un succès incroyable. Mais ce que l’on ne sait pas forcément est que l’année 2017 de Guillermo del Toro aurait pu être totalement différent s’il avait accepté la proposition d’Universal. La relation entre Guillermo del Toro et ce studio à toujours été particulière, mais sur ce coup précis, même lui reconnaît qu’il regrette d’avoir dit non à l’offre que l’on venait de lui faire. Et dans un coin de notre tête en y pensant, on se dit qu’effectivement la chose aurait pu être pour le moins très intéressante. Universal voulait en effet lui confier la direction artistique de son univers partagé autour des grands monstres de la maison. Une mission qui avait des faux airs de suicide potentiel, mais qui pour un génie de la trempe de Guillermo del Toro aurait pu donner vie à quelque chose de grandiose. Et quand on voit le ratage de la Momie et le potentiel abandon du projet pour Universal, il est évident que c’est une occasion manquée pour les deux.

guillermo del toro shape of water

La seule fois où j’ai eu un regret de ne pas avoir dit oui à une offer c’était en 2007. Universal dans une offre aussi touchante qu’incroyable est venu me voir en me disant « est-ce que tu veux prendre le contrôle de notre projet autour du « Monster Universe ». Une offre qui me donnait la main mise sur pas mal de franchises maison. Et j’ai dit non. Et sincèrement, je m’en veux un peu. C’est l’instant confession et un de mes rares regrets. »

Et comment ne pas l’être en tant que spectateur. Quand on voit qu’aussi bien avec des budgets titanesques que monstrueux, Guillermo del Toro est capable de donner vie à des univers totalement incroyable. Des lieux de vies où ces monstres témoignent souvent d’une humanité sans pareil, on se dit que cela aurait évité de laisser tomber ce projet dans les mains d’incompétents. Mais en même temps s’il avait pris la décision de dire oui à Universal pour ce travail de titan… The Shape of Water (la forme de l’eau) n’aurait jamais vu le jour. Et avec lui la consécration à Venise (et possible aux Oscars). Alors oui dans le fond de mon esprit de fan absolu de Guillermo del Toro, j’aurai bien voulu le voir donner vie à ce Monster Universe, mais si ce « regret » lui offre la possibilité de faire ce qu’il veut pour les années à venir. Tant mieux. Il faut parfois accepter que ce n’était pas le bon moment. Et à vrai dire, je suis certain que l’avenir risque de réserver de belles surprises à ce grand réalisateur.

via

No Comments

Leave a Reply