TV

Gotham saison 2, retour à la case départ…

gotham-saison-2

Il y a des moments où l’on se dit, tiens et si la seconde saison de Gotham allait être victime d’un miracle et reprendre du poil de la bête. Un peu comme Agents of Shield qui dans cette fameuse 2e saison est littéralement devenu une autre série. Autant être honnête, si l’on s’en tient au premier épisode de la saison 2 de Gotham, ce ne sera pas le cas. On peut même aller jusqu’à dire que la série aggrave littéralement son cas en partant encore plus littéralement en roue libre. À la fin de la saison 1, Le pingouin est devenu le roi de la pègre de Gotham et bizarrement, là où Jadah Pinket Smith et la guerre des gangs qui l’entourait avaient un minimum d’envergure, ce n’est plus du tout le cas. On vire dans la caricature. La série recourt a des flashs d’ultra violence caricaturales. On regarde la chose en se disant juste… Mais pourquoi ? Mais la chose n’est rien face à l’histoire de Jim Gordon… devenu le pantin du pingouin pour retrouver son job, il aura aussi fort à faire avec son ex-petit ami désormais pensionnaire d’Arkham et désireuse de trucider la nouvelle petite amie de Jim Gordon. On est sur un mauvais boulevard a tendance psychotique. Ce qui nous amène justement vers les méchants de la saison Théo Galavant et sa sœur, le jeune Joker, la petite amie de Gordon… et Arkham. Quand on parle de Batman, l’asile d’Arkham est un élément central de la mythologie de ce dernier. C’est lugubre, glauque, cela file les jetons et les détenus qu’on y trouve sont les pires criminels de Gotham. La saison 2 de Gotham mise en partie sur le soit disant Joker jeune. L’interprétation de l’acteur le jouant continue d’être tellement excessive que l’on a qu’une envie le frapper pour qu’il s’arrête. Mais ce n’est rien en comparaison du Riddler. La mise en scène s’évertue à jouer sur l’effondrement psychologique du personnage, le montrant sans cesse en train de parler à son côté obscur. Une version de lui arrogante et désireuse de faire couler le sang. Le procédé est tellement paresseux qu’il s’inscrit à merveille dans l’entreprise de démolition du mythe qu’est devenu Gotham. Même le fameux coup marketing laissant croire que le jeune Bruce Wayne allait découvrir la fameuse cave est une arnaque… Vu qu’il ne s’agit de rien d’autre qu’un bureau caché de son père.

gotham-saison-2-01

Gotham était complètement ridicule dans sa saison 1, la nouvelle saison tente de corriger le tir en la jouant 1er degré du début à la fin… Malheureusement le tout sans le moindre souci d’ambition à la mise en scène ou de finition du scénario. C’est bordélique, en roue libre absolue. Les méchants principaux de la nouvelle saison tout comme les secondaires provoquent un superbe bâillement.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply