Les news

Le Google Cardboard, 1er pas dans la Réalité virtuelle…

google-cardboard-review

L’autre jour en passant à la Fnac, j’ai fait un achat impulsif (de plus…) un cardboard de Goodle. Qu’est-ce que c’est que ce truc allez-vous me dire ? Un gadget pour certains et je ne vais pas dire le contraire. Mais, à la différence de beaucoup d’autres, c’est un gadget des plus amusant. Avec le Cardboard, l’intention de Google était de mettre le pied à l’étrier du grand public pour la réalité virtuelle. Alors que d’ici quelques mois une avalanche de casques VR haut de gamme ou plus abordables chez Sony avec le playstation VR arriveront, le cardboard reste une bonne entrée en matières pour les indécis. Et dans le domaine, même si j’arrive après la bataille, il faut bien reconnaître que l’incroyable éventail de possibilités qu’ouvre ce genre de casques est assez fou.

google-i-am-cardboard-01

Débutons immédiatement avec les points faibles de la chose pour évacuer immédiatement le sujet. Bon pour moins de 30e, il ne fallait pas s’attendre à quelque chose d’incroyable pour l’ergonomie. Tout est simplifier et concernant le déplacement dans les options tout n’est pas idyllique. Le calibrage du casque est parfois très capricieux, obligeant à décrocher et raccrocher encore et toujours le téléphone de son emplacement. C’est agaçant, certes, mais l’on s’y fait en quelque sorte. Et accessoirement, il n’y a pas de système d’accroche, on reste donc à tenir son casque à la mano comme un couillon. Maintenant que l’on a évacué la question de l’ergonomie défaillante, passons au cœur de la bête, le contenu. Est-ce que le cardboard de Google est fait pour le jeu ? La réponse est non. Pour les raisons dites plus haut, les rares expériences que le casque propose via le store Google ne valent franchement pas le coup. Mieux vaudra attendre pour cela les casques haut de gamme qui eux dans le domaine sont vraiment intéressants. Non le premier point sur lequel le casque se démarque c’est l’apport qu’il représente pour certains médias dans la façon d’approfondir la relation entre le lecteur et le journal. Des magazines américains utilisant les fonctionnalités de gadget pour proposer une immersion totalement nouvelle dans les sujets qu’ils traitent.

100-NYT_WALKING

Youtube avec son channel vidéo 360 plonge le spectateur profondément dans ce que sera définitivement le futur de l’entertainement ou l’infotainement en fait. Car une fois que l’on pose le casque sur le nez que l’on branche le son et que d’un coup on saute grâce à une vidéo de JR dans les rues de New-York, difficile de vouloir refaire un pas en arrière. On est sous le charme devant l’étendue des possibles et c’est là que l’on commence à comprendre la révolution qui se présage à l’horizon. On peut en effet la voir comme avec autant de bons que de mauvais. Oui, ces casques et l’immersion qu’ils proposent sont des véritables tueurs de vie sociale en devenir. Impossible de le nier. Mais faire la fine bouche face à l’expérience assez folle qu’ils proposent seraient rester bêtement les deux pieds dans le passé. Aussi bien dans le domaine de la culture que du jeu, on voit que l’avenir dessine quelque chose de fondamentalement incroyable. Un exemple parlant tient dans la présentation en 360 d’un des DLC d’assassin’s Creed Unity sur Jack l’éventreur. Véritable teasing sur ce qui nous attend avec le casque Playstation VR, on tombe directement dans l’univers d’Assassin’s Creed. Marchant via le moteur de la console, ce trailer nous fait nous balader dans les ruelles sombres du jeu. D’un extrême à l’autre que ce soit avec du shooting dans le monde réel ou bien via des univers factices pour le jeu, la réalité virtuelle attaque le spectateur sur tous les fronts.

Et bien entendu, il y en a un autre de domaine où le cardboard laisse entrapercevoir une autre révolution à venir. Laquelle ? Celle du porno dans le domaine du VR. Cela fait des mois que tout le monde se prépare dans le milieu pour avoir des cartouches à fournir et une simple recherche montre qu’aussi bien dans le domaine légal que sur les coins sombres du net, la chose a déjà pris une ampleur assez forte. Témoignant donc du boom à venir. Le cardboard de par son prix ridicule était l’ambassadeur parfait pour le porn. Du moins pour démocratiser la chose dans l’esprit des gens et les habituer à cette évolution. Et que dire du résultat sur Cardboard ? Là où je ne doute pas qu’avec les casques plus haut de gamme, la mise en situation doit être plus impressionnante, le cardboard est un outil bâtard rendant encore plus étrange l’expérience. La mise en scène des situations reste toujours aussi mauvaise et là où les médias tradis utilisent à merveille ce nouveau jouet, le porno reste toujours aussi basique. Reste ce fameux argument de vente du POV… qui en bout de course se heurte encore un peu trop souvent à la barrière de la nouveauté technologique. L’illusion ne fonctionnant pas pour un simple détail psychologique.

google-cardboard-porn

Les vidéos actuelles s’évertuent à bien souvent mettre en avant un corps (qui n’est pas celui du spectateur) alors que les vidéos culturelles enlèvent cette barrière. On ne voit rien d’autre dans ces dernières que l’univers autour de nous, pas de huis clos un peu cheap. Après oui, les deux publics ne sont pas les mêmes et beaucoup se foutront de ce détail. Et d’ailleurs, une simple recherche Google avec Cardboard VR porn suffit à montrer que le phénomène est déjà quoi qu’il arrive en marche. Ce qui au final laisse le spectateur ou acteur en fait désormais aux portes d’une révolution assez passionnantes. Que ce soit dans le domaine de l’information, du voyage, du gaming ou du plaisir privé, la réalité virtuelle est désormais à porter de la main et avec ce Cardboard Google démocratise un peu plus facilement que prévu cette dernière. Oui, le prix est dérisoire et de ce fait les limitations techniques sont nombreuses, mais l’avantage de cette dernière version du Google Cardboard est qu’elle est facilement bidouillable avec un peu d’imagination et de recherche sur le web. Et ce dans n’importe quel domaine. Plus axé sur la culture et le porn que le gaming, ce Cardboard de Google est loin d’être un gadget aussi ridicule qu’il n’y paraît. Et sincèrement même si vous ne deviendrez jamais pour autant addict à la réalité virtuelle, si l’occasion se présente et vu le prix, tenter votre chance, cela en vaut vraiment la peine.

Lien: I am Cardboard

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply