Les news

Gods of Egypt futur bide au box-office?

gerard-butler-gods-of-egypt

J’ai beau être assez client de ce que fait Alex Proyas, ce Gods of Egypt reste dans la catégorie des films que je ne sens pas. Mais alors pas du tout. Je ne demande qu’a me tromper, mais quelque chose me dit que dans le fond, je sais depuis le début que j’ai raison. Avant même sa sortie, Gods of Egypt passa sous le feu de la critique pour son casting quasi 100% blanc, mais au-delà de ce fait, c’est surtout le look and feel du film qui pose problème. C’est assez moche. J’attends désormais d’en voir plus qu’une bande-annonce, mais sur ce coup précis, ce God of Egypt prend l’eau d’un peu partout.

Dans une époque ancestrale, durant laquelle les Dieux vivaient parmi les hommes, la paix règne en l’Egypte. Mais Seth, Dieu du désert, qui convoite le pouvoir, assassine le roi et condamne Horus à l’exil, plongeant le royaume d’Egypte dans le chaos. C’est l’intervention d’un jeune voleur, Bek, qui va sortir Horus de sa prison. Ensemble, ils se lancent dans une aventure épique qui va donner lieu à une guerre sans précédent. Jusqu’aux frontières de l’au-delà, monstres et armées des dieux se déchainent dans une lutte dévastatrice…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply