Les news

Gambit, Gore Verbinski quitte le navire de ce projet maudit…

Gambit sortira-t-il un jour? On peut se demander s’il n’y a pas une malédiction qui plane sur ce projet tant tout le monde n’en veut plus…

Gambit est-il un projet maudit dont au final personne ne veut à Hollywood ? On peut sincèrement commencer à se poser la question vu que Gore Verbinski qui était le dernier réalisateur en date vient de jeter l’éponge pour passer gentiment à autre chose. Reprenons les choses dans l’ordre : Rupert Wyatt devait le réaliser en 1er, suivi de Doug Liman reprenant le flambeau et Gore Verbinski. Les 3 ont fini par laisser tomber pour des différences créatives. La manière classe à Hollywood de dire que c’est la merde en coulisses. Et c’est dommage d’une certaine manière, Channing Tatum est tout sauf un mauvais acteur et l’idée de le voir aux commandes d’une franchise comme Gambit aurait pu être assez sympathique. Jusqu’à présent à part une apparition pour le moins « bof » dans un X-men, le personnage à toujours été très loin d’être mise en avant comme il se doit. Qu’est-ce qui bloque ? Bonne question, mais on finit sans le moindre mal à en arriver à un stade où l’on peut se demander si le projet tout comme Flash chez DC ne commence pas à être maudit. Il devient de plus en plus évident qu’en dehors de Marvel, les autres studios galèrent un peu pour développer des univers autour des comics. Un peu comme si beaucoup cherchaient à copier la recette magique Marvel sans jamais vraiment y arriver. Channing Tatum s’accroche toujours pourtant à ce projet espérant sur la longueur transformer Gambit en un succès surprise. C’est tout le mal qu’on lui souhaite d’une certaine manière.

gambit channing tatum

Alors qu’à l’époque Léa Seydoux devait jouer le rôle de Bella Donna Boudreaux, la lead féminine du film, c’est désormais Lizzy Caplan qui est en place sur ce trône. Un choix tout à fait honnête pour une actrice qui pourrait s’épanouir à merveille dans un rôle de ce style. La date de sortie du film est désormais remise au 7 Juin 2019, ce qui est très loin, mais vu que Gambit une nouvelle fois se retrouve sans réalisateur, il faut ce qu’il faut pour sauver le film. On en vient à se dire que ce film est presque aussi maudit que ne l’était Solo chez Lucasfilm. Les superproductions s’enchaînent et les opérations de sauvetages en coulisses deviennent de plus en plus massives pour ne pas perdre la face en décidant de jeter l’éponge. Gambit survivra-t-il à tous ces uppercuts ? Réponse en 2019… ou pas.

Pour me suivre ou me contacter...

No Comments

Leave a Reply