Les news TV

Emerald City, Tarsem Singh revisite le magicien d’Oz…

Emerlad City n’était pas forcément la série que j’attendais avec impatience. Tout au mieux une curiosité polie. Les premières preview autour du pilote de cette relecture du magicien d’Oz n’étaient pas folles. Oui, du coup, je n’y croyais pas un instant. La vision du pilote me fait en grande partie changer mon fusil d’épaules. Même si je reste conscient du fait qu’Emerald City ne sera pas vraiment une chose évidente à vendre. Pourquoi ? Peut-être à cause de l’univers si particulier de Tarsem Singh qui occupe la case du réalisateur transparaît sur chacun des plans. Ses délires visuels sont donc ce qui fait la force et la faiblesse d’Emerald City, flamboyant, baroque, bordélique et fascinant à la fois cette version plus adulte et sombre du Magicien d’Oz est une petite énigme. Un peu comme si d’un coup, les créateurs de Once Upon a Time avait pris la décision de présenter une version à mi-chemin entre Games of Throne et Lords of the Rings. La série ne manque pas d’ambitions et l’on peut là aussi se demander si le format petit écran lui permettra de les réaliser sans devoir en oublier en route. NBC n’a pas le même budget que HBO pour ce projet et pourtant malgré tout, la patte et l’inventivité de Tarsem Singh permettent de passer outre. On se laisse emporter par l’univers qui se dessine devant nous sans le moindre mal. Oscillant entre le puissant et le doucement kitsch, Emerald City n’est pas exempt de défauts, loin de là à vrai dire. Mais pour autant la sincérité et l’envie de proposer quelque chose de nouveau se dégageant de ce pilote finit par convaincre et envie de laisser une seconde chance. Même si au fond de moi, j’ai un vague et persistant doute sur la durée de vie de cette série. Wait and see…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply