Les news

[Direct to Video] Les Nazis au centre de la Terre

La plupart des cinéphiles jettent la pierre sur ASYLUM ( et moi le premier) pour n’être qu’une compagnie responsable de productions minables et sans intérêts capitalisant sur le succès à venir de grosses productions. Ils ne sont pas les premiers à le faire, ni les derniers. Dans 95% des cas, ce qu’ils mettent sur le marché est irregardable puis dans les 5% restants, un événement incroyable produit, certes la merde ne finit par sentir la rose miraculeusement, mais parfois l’ensemble devient juste magnifiquement drôle devant le côté Z hallucinant de la chose. Alors oui je n’ai pas eu la force de rire a Sharknado, mais dans certains cas, je dois reconnaître à mon plus grand désespoir que j’ai ri et pas qu’un peu devant cet OVNI total qui lamentable pendant les 2/3 du film frôlent le sublime dans sa dernière partie quand soudain l’affreux docteur Mengele lâche son twist de derrière les fagots. Le final de ce film est tellement nul sur le fond qu’un esprit cartésien aura envie d’avaler de l’acide, mais pour le reste de la population, autant le dire ce final est tout ce qu’Iron Sky n’était pas. Imaginez un reboot de Wolfenstein fait par Ed Wood et produit par Asylum. Vous allez me demander ce qui me pousse à la rigolade franche et décomplexée ? Non il n’y a pas de requins nazis dans une tempête de neige…non il y a mieux…

Attention spoilers…

Il y a Hitler en Cyborg géant avec des effets spéciaux digne de Transmorphers. Une base nazie flottante donnant ses lettres de noblesse au mot cheap et des acteurs dont même certaines productions pornos ne voudraient pas. On nage en plein n’importe quoi où le réalisateur a pris la sage décision de rester en retrait de tout cela pour mieux offrir aux producteurs ce qu’ils voulaient…du WTF en barre. À la différence de Sharknado, le film essaye vaguement de construire une histoire…bien qu’assez vite, cette dernière sera le dernier de vos soucis. Débile au dernier degré et doté d’un scénario d’une bêtise absolue, ce « Nazis au centre de la Terre » étonne malgré tout par les rires qu’il réussit à tirer même du plus récalcitrant. Je ne ris pas devant des requins-tueurs envahissant Los Angeles dans un ouragan, mais je me bidonne devant des nazis dans la glace et un Hitler cyborg transformers du pauvre…Je crois qu’il faut que je consulte. Je me sens sale…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply