Critiques de films

[Direct to Video] Frankenstein’s Army

Le petit monde des Direct To Video est un charmant pays de la déviance, on y trouve ce que l’on veut, comme on veut et facilement, mais bien souvent le tout baigne dans des torrents de sang et ce « Frankeinstein’s Army » ne déroge pas vraiment à la règle. Autant être honnête, le scénario n’a pas vraiment d’intérêts. On a déjà vu 100 fois ce concept d’escouades se faisant dézinguer du premier au dernier et à vrai dire ici, ce n’est pas cela l’important. Frankeinstein Army’s se joue comme un bon vieux slasher des familles, une version dopé au gore d’une partie de Wolfenstein qui aurait mal tourné. Car ici le but est dézingue du soldat Russe, nazis et de le faire avec l’art et la manière. La chose se paye le luxe de prendre vie pour mettre la main à la tâche via un panel de monstres et d’abominations ayant pour point commun celui de mettre du cœur à l’ouvrage quand il s’agit justement de toucher celui-ci du doigt. Gore, gerbant, totalement décomplexé dans l’effusion d’hémoglobine et la folie communicative qui entoure les monstres, ce petit film à défaut d’avoir un vrai scénario remplit complètement son devoir. Divertir et amuser là où d’autres auraient pris la route d’un sérieux bien trop insupportable.

Doté d’un bestiaire pour le moins cauchemardesque, le film semble tout droit sorti de l’esprit d’un véritable malade mental. Certaines créatures font un poil carton patte par instants, mais pris dans la folie des actions qu’elles accomplissent ( ou carnage) devrais-je dire, la chose fonctionne. On en vient presque à se retrouver face a ce plaisir un poil coupable et couillon que l’on avait en regardant ces films d’horreur des années 80 où le sang coulait à flots et que la maigreur du budget était compensée par une inventivité de tous les instants. Je ne dis pas que le film l’est du début à la fin (spécialement sur le scénario), mais la réalisation et les idées mises en place font le job comme on dit. N’étant pour le moins pas forcément fan de ce genre de film, j’avoue avoir eu une certaine forme de plaisir malsain à regarder cet « abécédaire » de la démenbration par nos amis les monstres que représente « Frankeinstein’s Army ». Sûrement l’un des DTV en mode seconde guerre mondiale, les plus gentiment gore de l’année. Pour un public averti.

No Comments

Leave a Reply