Les news

Denis Villeneuve et Dune, la fausse bonne idée de 2018?

Denis Villeneuve est le Golden Boy d’Hollywood et même si Blade Runner 2049 à été un bide, il garde son aura. Est-ce que Dune son nouveau projet ne va pas représenter le risque de trop pour lui?

Denis Villeneuve est un cas assez rare à Hollywood, d’auteur de petit budget à l’intensité et à la créativité folle, il est devenu le nouveau roi des budgets indécents. Alors que certains utilisent ce genre de pouvoirs en dépit du bon sens, il continue au contraire de rester sur sa ligne narrative directrice mais en se permettant de voir plus grand encore et toujours, ce qui donne naissance à des projets pour le moins particulier. La qualité est toujours au rendez-vous, c’est la marque de fabrique de Denis Villeneuve, mais cela n’empêche pas pour autant les films dont il est l’auteur d’être des risques financiers majeurs. Blade Runner 2049 dernièrement en est le meilleur exemple. Pourtant est-ce que cela semble le couler en termes de crédibilité ? Pas vraiment et tant mieux d’ailleurs, car des réalisateurs comme Denis Villeneuve se faisant de plus en plus rare, il serait dommage de se priver de personnes comme lui capable d’amener une voix et une vision nouvelle dans le désert créatif que représente parfois (voire même souvent Hollywood). Mais après le flop de son dernier film on peut se demander quelle tournure va prendre sa prochaine production Dune. Dennis Villeneuve doit en effet adapter le roman de 1965 de Frank Herbert. Alejandro Jodorowsky et David Lynch ont essayé et l’on a vu le résultat. Ce qui du coup pousse à s’inquiéter un peu devant l’immensité de la tâche. Mais cela ne semble pas le moins du monde inquiéter Denis Villeneuve qui semble doté d’une passion dévorante pour le roman ainsi que ce qu’il veut en faire en film. Et c’est ce qui me fascine autant que cela m’effraie. Il n’y a pas forcément de juste milieu dans l’appréciation du style de Denis Villeneuve. On aime ou l’on déteste fondamentalement et avec le recul de l’expérience Blade Runner 2049, je finis par me poser une question au final assez simple : Et si c’était le gros film de trop ?

Denis Villeneuve dune

Dune, le projet fou de Denis Villeneuve

Ce qui est paradoxal dans les films de Denis Villeneuve est que même si j’aime ces gros films, je suis le premier à reconnaître que je suis parfois plus intéressé par ses petites productions. On est en face ici d’un artisan capable de sauter d’un extrême à l’autre de l’échiquier de la production Hollywoodienne. C’est ce qui fait sa force dans son domaine, mais peut aussi devenir sa faiblesse perdant au passage certains de ses spectateurs qui lassé d’une certaine forme de démesure attendent le jour où il reviendra à quelque chose de plus simple. Pas linéaire ou basique, juste une production avec un budget moindre l’obligeant peut-être à mettre un frein à son ambition. Le genre de contrainte qui chez certains est une sentence de mort et d’autres le boost dont ils avaient besoin pour replonger dans les profondeurs de leur imaginaire. S’obligeant à aborder la narration du récit avec la fougue de leur début. Une partie de moi du coup se demande ce que donnerait Dune pris sous un angle peut-être plus modeste. La démesure hollywoodienne va sûrement faire que Denis Villeneuve se retrouvera à la tête d’un budget aussi pharaonique que Blade Runner 2049. Mais vu le potentiel incroyable de crash commercial comme pour son précédent film, je me demande s’il ne s’engage pas juste dans un cul-de-sac. 2 gros flops hors de prix de suite, cela tue une carrière. Attendons de voir ce que le destin donnera comme carte de sortie à Denis Villeneuve… Croisons les doigts pour que ce soit la bonne cette fois.

 

No Comments

Leave a Reply