Les news

DC et le cinéma, une histoire à base de je t’aime moi non plus…

DC et son univers avait tout pour cartonner au cinéma. Une suite de mauvais choix aura fait qu’avec le temps, la belle idée se transforme de plus en plus en un gigantesque fiasco de plus en plus triste. Dommage…

L’univers DC au cinéma c’était la promesse d’un challenger ambitieux face à Marvel. Tout le monde mange volontairement du Marvel depuis une décennie. Une recette miracle qui continue de cartonner avec autant de haut que de bas. Et surtout qui est à la recherche continue de sang neuf. Une quête l’obligeant à saigner les allées sombres d’Hollywood carnet de chèques en mains pour recruter les nouveaux talents. Que ce soit niveau réalisateur ou bien acteurs. Jusqu’à présent cela fonctionne bien et du coup aussi bien la Fox que Warner avec DC se retrouvent avec les miettes. Il devient en effet difficile de trouver de nouveaux acteurs ou réalisateurs tant tout le monde prend la solution de facilité en passant chez Marvel plutôt que DC et comment les critiquer. D’une certaine manière c’est logique. Même le plus faible des Marvel est certain d’être un carton sans efforts. Pourquoi ? Peut-être pour la simple raison que Marvel fait ce qu’il faut pour cela.

DC Justice league

Le méchant en carton de l’année.

 

DC et Marvel, l’histoire du Bully qui transforme tout ce qu’il touche en or.

En gros, même si la qualité est moyenne, ils ne laissent pas tomber le film et cartonne en promo. La base pour assurer un retour sur investissement rapide. Cela a des faux airs de rouleau compresseur, mais la chose fonctionne. Alors pourquoi DC n’est pas capable de faire pareil ? Prise dans l’ombre de Marvel, la compagnie possède certes des résultats au box-office corrects (Suicide Squad et Wonder Woman) mais pour le reste toutes ses autres productions démontrent une panique absolue en coulisses face à la simple idée de sortir des règles devenues bibliques pour le domaine et ériger par Marvel. De l’humour, du fun, des blagues… et surtout pas trop de noirceur. La seule fois où Marvel à déroger à sa règle ce fut pour le Winter Soldier et cela reste une des meilleures surprises de son line-up.

DC Justice League

DC et Marvel, l’histoire d’amour qui tourne mal.

 

DC et le DCEU  les lettres du chaos au cinéma

Et de son côté DC pourtant avait bien commencer son parcours, sous la houlette de Zack Snyder Man of Steel et Batman vs Superman reflétait au final deux visions pas si fausses de notre époque. Noirceur, perte de repères et j’en passe. En ancrant ses héros dans un écosystème moins factice que Marvel et plus proche du réel, DC donnait à ses 2 productions une identité propre. Certes pas parfaite mais assez prononcée pour mériter les félicitations du jury. Aujourd’hui, la seule chose qui reste visible au milieu de ce champ de ruines est l’incertitude frappant de plein fouet la compagnie. En se reniant du sol au plafond pour devenir une carbone copie de ce que fait Marvel jusque-là DC perd tout ce qui faisait sa singularité. Et le manque d’appétit du studio pour vendre ou défendre son film témoigne un peu trop bien de cette peur en coulisses de voir l’empire s’effondrer aussi vite. Oui, par le jeu du marché chinois ou un tour de passe-passe à l’international, il est possible que le film retombe sur ses pieds en partie. Mais est-ce que cela fera disparaître le merdier qu’est en passe de devenir l’empire DC au cinéma ? Je ne sais pas. Mais l’absence de véritable structure ou ligne directrice devient de plus en plus tragique. DC s’affole, prend des décisions à la va-vite, change son fusil d’épaule en permanence. Et au milieu de cela le public finit par voir le temps qui passe, la peinture qui s’effrite. DC en comics reste toujours aussi sympathique, mais au cinéma la belle idée devient de plus en plus un fiasco sans nom. Triste…

No Comments

Leave a Reply