Les news TV

Damien, le final de la série ouvre les porte de l’enfer du LoL.

damien-tv-show

Damien était une mauvaise série depuis le début… on peut même aller jusqu’à dire qu’il s’agissait tout simplement d’une catastrophe sans nom. Et pourtant, je ne sais pas par quel miracle, j’ai continué de regarder la chose. Sûrement une overdose de masochisme de ma part, va savoir. Et vous savez quoi ? Après 9 épisodes sans intérêts, voici que le final de la série et son épisode 10 remonte la pente. Mais pas pour les bonnes raisons en fait. Cela n’empêchant pas pour autant la chose d’être drôle. Pour la simple et bonne raison qu’avec ce final de la série… Damien part définitivement en couille et embrasse pleinement son potentiel de ridicule absolue. Oui, il va y avoir du spoiler. Après une saison à nous présenter le personnage de Damien comme une sorte de pleureuse imbouffable, voici que tout change avec l’acceptation de son « héritage », le ton de la série s’envole aussi vers autre chose vu que désormais Damien est tout simplement l’antéchrist. Pas en supposé, mais bien dans les faits. Un homme qui croise n’importe qui et lui donne juste par sa présence l’envie de se suicider….Si, si s’en suit une séquence surréaliste où il vole une voiture et la passagère manque d’aller toute joyeuse se jeter du haut d’un pont en la gloire de Satan. Passons sous silence ou presque ce moment où Damien entouré par une dizaine de soldats en armes, les forcent à s’entre-tuer dans un gigantesque bain de sang, le tout d’un simple regard. La série qui jusque-là se cherchait plonge dans le fantastique gore en toc le plus complet et d’un coup cela en devient incroyablement jouissif. À l’image de son personnage principal, la série Damien a pendant une saison voulu se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Et même en essayant d’être le plus tolérant possible, il était difficile de s’emballer pour le produit finit. De la réalisation aux personnages rien ne tenait la route.

Alors pourquoi est-ce que d’un coup j’aime ce final ? Peut-être pour l’abandon complet de la logique qui y règne. Prenons l’exemple du personnage du policier traquant Damien depuis le début. Obsédé par lui et presque amoureux pouvait-on finir par croire. Ce personnage détestable en diable voit son obsession prendre une tournure malencontreuse en le transformant par accident… en la personne responsable de l’arrivée définitive de l’antéchrist en le personne de Damien. Dans une scène magnifique de nanarderie, le personnage du flic tente de tuer Damien et lui tire dessus sans sommations… sans prévoir que la soeur de l’ex petite amie de Damien s’interpose et prenne une balle en pleine tête pour lui. S’en suit une séquence grandiose où Damien donne son âme au diable pour ressusciter son ami morte pour lui. Tout cela sous les yeux effrayés du flic comprenant qu’il vient de créer un monstre. Le mieux étant de le voir au final au milieu des adeptes de Damien / Satan arrivant de je ne sais où par centaines. L’homme tombe à genoux comme les autres pour lui rendre grâce et Damien le visage bariolé du sang de son ami… revenu à la vie grâce à son sang démoniaque à lui… le regarde en souriant genre « Tac Tac t’as vu ! » Gore et roue libre dans le second degré, on pourrait débattre pendant des heures de Damien, mais si comme moi vous avez eu la perversion de rester jusqu’à la fin, vous allez Sûrement reconnaître que rien que pour cet épisode, cela en valait la peine. Curieux de voir si l’on repartira pour un 2e tour l’année prochaine par contre. Wait and see…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply