Critiques de films

[Critique] Situation amoureuse : C’est compliqué- Critique du film

À trente ans, Ben est sur le point d’épouser Juliette. Sa petite vie tranquille et sans danger va basculer lorsqu’il retombe sur la personne qu’il a secrètement le plus envie de revoir : Vanessa, la bombe du lycée qui ne l’avait jamais regardé. Elle est de retour à Paris et ne connaît, aujourd’hui, que lui…

Quand on en vient au domaine de la comédie romantique dite de trentenaire, il y a parfois en France de très bonnes surprises, les deux dernières étant les Gamins et l’amour dure 3 ans. Situation amoureuse : C’est compliqué partage avec ces deux dernières beaucoup de choses en termes de structures, mais la différence est que les deux films précédents avaient réussi à aller au-delà des codes qu’ils utilisaient pour se créer une véritable identité. C’est en partie ce qu’il manque a Situation amoureuse : C’est compliqué et du coup le rend un poil bancal. Car, il ne faut pas se mentir le film a des problèmes de rythmes et de styles. Pas assez pour le tuer dans l’œuf, mais peut-être suffisamment pour décevoir le spectateur. Oui celui aguiché par l’affiche d’un scénario écrit par Manu Payet et Romain Levy du duo de Radiostars. Situation amoureuse : C’est compliqué n’a rien à voir en terme de punchline et d’énergie de la part de Manu Payet une fois à l’écran. Ce n’est en soi pas un mal, c’est juste un poil décevant au final face au potentiel comique du monsieur. La faute peut-être à une volonté de flirter plus vers un film à l’anglaise dans le domaine. Le personnage de Payet se rapprochant maladroitement d’un Hugh Grant dans le côté looser attachant. Malheureusement, la sauce ne prend pas complètement.

manu-payet-situation-amoureuse-c-est-complique-anais-demoustier

En grande partie à cause de la répartition des pouvoirs, en effet certains seconds rôles comme le beau père ou ladite Vanessa vampirisent inutilement du temps d’écran au profit d’autres comme Anais Demoustier ou Jean Francois Cayrey qui s’avèrent tout simplement bien plus sympathiques. Anais Demoustier en particulier déploie un charme certain dans les quelques scènes où elle apparaît. Fragile et humaine, elle n’arrive malgré tout son talent pas à surmonter les obstacles que le scénario lui met dans les pattes. De personnage principal, elle finit par devenir accessoire au profit de la source de nuisance qu’est la Vanessa de l’histoire. Emmanuelle Chriqui aussi magnifique et sexy soit-elle a un rôle de faire-valoir dans l’histoire. Pris entre le feu de ces deux sourires, le personnage de Manu Payet virevolte, hésite, se plante, manque de courage. Le trajet est malheureusement classique et c’est ce qui constitue l’horrible faiblesse du film. Le domaine de la comédie romantique est casse-gueule, car les codes sont immuables ( ou presque) et ce qui fait la marque des grandes comédies romantiques est quand justement, le réalisateur aux commandes réussit à se sortir de cette route toute tracée. Or ici ce n’est pas le cas. En termes de structures narratives, le film partage beaucoup de points avec « les gamins ». Surtout dans les grandes lignes, mais à aucun moment Situation amoureuse : C’est compliqué ne réussit à lui arriver à la cheville en terme de rythme. À force de suivre une ligne trop droite, le film du scénario en passant par la réalisation manque cruellement d’identité. Chose qui est dommage, car ce n’est et je le redis encore une fois pas comme si le film manquait de potentiel.

Pris dans le tourbillon de la survente médiatique, le film déçoit en fin de compte. Non content de ne pas être vraiment ce que l’on nous vend ou attend à la vue du casting, il semble lui aussi ne pas savoir ce qu’il veut être. Sans être un raté, Situation amoureuse : C’est compliqué s’avère être un film plaisant, mais qui par une succession de choix caduque ou de non prise de risques pour sortir du lot finit par décevoir un peu. La concurrence est rude dans le domaine avec quelques beaux outsiders-surprises en 2013, Situation amoureuse : C’est compliqué, commence, du coup 2014 avec la silhouette de beaucoup de ses ancêtres lui cachant une grande partie de la part au soleil qu’il aurait pu avoir. En espérant que pour son second film, tous ces défauts seront de l’histoire ancienne.

No Comments

Leave a Reply