Critiques de films Films français

[Critique] Les bêtises de Rose et Alice Philippon

François, la trentaine, lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Pour rencontrer sa mère biologique, il s’introduit dans une fête organisée chez elle, se faisant passer pour le serveur. Il se retrouve alors au service d’une famille dont il ignore tout, la sienne.

Il y a des films qui même une semaine après les avoir découverts en projo restent des énigmes. Les bêtises de Rose et Alice Philippon rentre dans cette catégorie. Se lancer dans ce film, c’est accepter de retourner très loin dans le cinéma comique français. Le film n’est pas du tout moderne. C’est limpide dès les dix premières muinutes, mais par la suite, les deux réalisatrices décident de pousser la donne encore plus loin et rebroussent chemin très loin, trop loin, mélangeant des dizaines d’influences de façon pas toujours habiles. On passe de Tati a Pierre Richard en flirtant avec le Benny Hill tout en se shootant à l’absurde. Oui, les bêtises est un Ovni bizarre, Jérémie Elkaim et son physique de dandy joue ici une sorte de Pierre Richard aussi attachant que bizarre. Sara Giraudeau continue d’illuminer l’écran avec son charme particulier, mais est-ce que cela suffit à faire de « les bêtises » un bon film ? Malheureusement non.

sara-giraudeau-jeremie-elkaim-les-betises

Les bétises de Rose et Alice Philippon souffre et malgré sa durée ultra courte d’un énorme problème de rythme, mais aussi d’enjeux. La structure narrative de l’histoire donne l’impression d’un simple enchainement pas toujours heureux de séquences pas encore portées à maturations en terme d’écriture. Les deux réalisatrices se reposent énormément sur Jérémie Elkaim qui reconnaissont le fait des heures supplémentaires pour porter l’entreprise à bout de bras. Mais cela ne suffit pas. Le film comme je le disais plus haut peine à construire un tissu narratif intéressant sur la longueur. Bien que pas forcément originale, la quête du personnage de Jérémie Elkaim était suffisante pour donner naissance à une histoire où il était possible de créer un équilibre honnête entre pathos et humour. Le tout pour au final donner naissance à une comédie douce-amère. Il y a parfois un peu de cela dans les bêtises, mais souvent, il y a surtout du brodage…Les deux réalisatrices réussissent à faire trouver le temps long…sur un film qui dure à peine 1h 20. A mi chemin entre le vaudeville basique et la comédie à la Tati sans pour autant en retrouver la magie, les bêtises n’est pas toujours exempts de bons moments. C’est ce qui rend la chose encore plus bizarre. Car oui, on rigole, souvent grâce à Jérémie Elkaim dont le potentiel comique est bon et malheureusement mal exploité, mais cela ne cache pas les faiblesses du film.

Et dieu sait qu’une fois le film fini on ne peut s’empêcher de les énumérer. Les bêtises est parfois terriblement « vieux » dans sa réalisation. Je n’ai rien contre un voyage dans le passé, mais à condition que le style m’accompagnant pendant ce retour en arrière soit bon. Malheureusement ici, d’un point de vue cinématographique, les Bétises n’offre pas beaucoup de cinéma dans sa mise en scène. C’est souvent terne et pas forcément créatif. On en vient à se dire que cela aurait pu être un téléfilm et que l’on n’aurait pas forcément vu la différence. Il y a un peu de fond, quelques idées, un beau duo d’acteurs et d’autres qui parfois semblent se demander ce qu’ils font dans cette galère. Au final, les bêtises est un film sentant la naphtaline et le manque de finitions. Il y avait une sorte de potentiel bizarre et une bonne idée de casting en prenant Jérémie Elkaim comme une sorte de Pierre Richard des temps moderne, mais cela ne fonctionne jamais vraiment à plein régime. On rit, on rigole, parfois pour des bonnes raisons, souvent de façon nerveuse devant le côté gentiment raté de l’ensemble. Les bêtises est un ovni, il y en a qui sont incroyables, d’autres exaspérant, mais débordant d’idées de cinéma. Les bétises malheureusement se contente d’être embryonnaires. Et du coup, on l’oublie très vite. Dommage.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply