Critiques de films

[Critique] Je te Promets- The Vow- Critique du film

The Vow (Je te promets) rentre dans la catégorie des films que l’on va soit détester corps et âme ou trouver tout simplement mignon en diable. Il n’y a pas de juste milieu en fait avec lui et c’est ce qui fait sa force autant que sa principale faiblesse. Le film, inspiré d’une histoire vraie, est tiré du livre éponyme qui raconte l’histoire d’amour contrariée de Kim and Krickitt Carpenter est en quelque sorte un roman de Guillaume Musso en live. Cela dégouline de bons sentiments et n’hésite pas à appuyer sur certains clichés pour faire passer le reste, mais le plus drôle est qu’au final, l’ensemble se laisse bien regarder. Pourquoi ? Tout simplement pour la bonne raison que le casting à été fait correctement. Channing Tatum et Rachel Mac Adams en tant que couple fonctionnent parfaitement. Comme dans toutes bonnes comédies romantiques qui se respectent si la règle de rendre crédible le couple principal fonctionne alors le reste…avec ses hauts et ses bas, passera comme une lettre à la poste et c’est ce qui se passe ici.

Le film n’est pas sans points faibles. Le plus ennuyeux dans le film est tout ce qui se passe autour du couple avec la famille de Rachel Mac Adams. Le développement des parents en particulier et le secret qui va de pair avec eux est assez schématiques. Le scénario donne par moment quand on en vient à cet axe narratif, l’impression de suivre un plan d’école bien bâti certes, mais que l’on à déjà vu 100 fois. La chose qui sauve donc l’ensemble est l’alchimie qui se met en place entre les deux héros du film. La grosse force au final est que cette histoire est crédible, tout comme la gamme de sentiments que les deux personnages vont devoir mettrent en œuvres pour surmonter l’adversité. La comédie romantique de ce genre ( quoiqu’ici l’ensemble soit un peu perverti) suit des codes immuables. Mais malgré tout cela la finalité reste la même, faire rêver. Permettre de s’évader et rêver un peu, quels que soient les troubles que l’on rencontre. La mission est dans l’ensemble réussi, même s’il faut clairement accepter quelques écueils et moments où la surprise sera mise de côté.

La grosse surprise vient de Channing Tatum qui porte le film. Personnage principal dont l’amour pour sa femme déplace des montagnes, l’acteur étonne par la justesse qu’il déploie pour donner vie à son rôle. Tout n’est pas parfait, mais dans les scènes clés, la magie opère et l’on se prend à se laisser aller sans réfléchir à autre chose que l’histoire et ce qu’il traverse. A l’opposé Rachel Mac Adams fait du Rachel Mac Adams diront certains. Mais, même si l’on marche en terrain connu, cela ne veut pas pour autant dire que l’ensemble est insupportable. Actrice brillante et connaissant parfaitement la gamme d’émotions qu’elle doit appliquer pour provoquer les nôtres, la demoiselle remplit son « devoir cinéphilique » haut la main. Forte d’un partenaire lui renvoyant la balle en douceur, elle donne ici le meilleur d’elle-même. Classique, mais o combien efficace.

Alors oui, on ne ressort pas forcément surpris du film, mais l’histoire d’amour unissant ces deux personnages, le tout en duo avec un casting correspondant parfaitement à l’idée que l’on s’en fait, rend l’ensemble charmant. C’est peut-être la vraie aura de ce film, un canard par endroits boiteux, mais qui conscient de son potentiel dans d’autres domaines continue d’avancé en boitillant vers la ligne d’arrivée. Une technique qui peut paraître bâtarde au demeurant, mais qui en bout de course fonctionne à 100%. Les résultats-surprises sur le box-office américain sont là pour le prouver. Maintenant reste à savoir si la magie va opérer sur le public français. Définitivement calibré pour les amateurs de romantismes et apte à donner des sueurs froides aux autres, The Vow fait exactement ce que l’on attend de lui. En bien ou en mal. Personnellement j’ai passé un très bon moment.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply