Critiques de films

[Critique] Inside Out( Vice-Versa) – Critique du film

inside-out-pixar02

Il y a des films qui vous font un petit truc à l’intérieur, c’est bon signe, cela veut dire qu’ils vous parlent, qu’ils ont une certaine forme d’intelligence universelle leur permettant sous leur aspect premier de s’adapter au plus grand nombre. Toucher les gens surtout dans le domaine de l’animation n’est pas simple, cela demande d’avoir du cœur, de l’intelligence, du sens artistique et l’envie de prendre des risques. Parfois ces dernières années on a pu penser que ces talents avaient foutu le camp de chez Pixar, puis avec Inside Out( Vice-Versa), on redécouvre que non, ils attendaient dans un coin reprenant des forces pour revenir à la charge. Inside Out( Vice-Versa) est ce que Pixar a fait de plus beau depuis longtemps dans le domaine des longs métrages. J’exclus volontairement celui des courts-métrages où ils ont continué de pondre des perles depuis des années. Ici avec ce dernier film, le studio retrouve une maestria créative que l’on n’attendait plus et c’est tout simplement superbe.

inside-out-pixar01

Je ne vais pas faire usage du mot tabou chef-d’œuvre, car de nos jours à force d’une utilisation abusive, il a perdu de sa force et j’espère secrètement que Pixar repartant sur de bonnes bases fera encore mieux pour le prochain film, faisant du coup voler en éclats la couronne de ce dernier. Inside Out( Vice-Versa) a ce pouvoir simple de parler au plus grand nombre en se reposant sur un schéma de départ que l’on pensait casse-gueule, montrer ce qui se passe dans la tête des gens, il y avait matière a une sortie de route si la maitrise du sujet n’avait pas été bonne. Inside Out( Vice-Versa) de par ses personnages humains ou non met en avant une porte ouverte sur un imaginaire commun, sur des thématiques se rapportant à l’enfance et des émotions que l’on a tous plus ou moins vécues une fois. On n’est pas indifférent aux épreuves de la jeune héroïne, ni aux moyens qu’elle met en place avec l’aide de ses « émotions » pour les combattre. Pixar avec Inside Out( Vice-Versa) parle à l’enfant qui est en nous ou le parent qui s’ignore. Renouant brillamment avec l’art si délicat de savoir construire une histoire avec plusieurs niveaux de lecture.

inside-out-pixar04
Inside Out( Vice-Versa) développe à peu près 15 idées par minutes et se paye le luxe de les mener à bon port chacune. Le tout en n’oubliant jamais de faire revenir le tout avec un humour fin via une galerie de personnages bien souvent hilarants (Mention spéciale pour Colère), mais là où Inside Out( Vice-Versa) prend toute sa force, c’est quand il décide de jouer la carte de l’émotion. Pas celle que l’on vous enfonce dans la gorge, mais celle qui s’enfonce lentement dans votre peau et vient jouer sur la corde sensible de vos souvenirs, de vos émotions et de votre mood général. Inside Out( Vice-Versa) porte avec fierté les couleurs de l’étendard Pixar, il y a de la poésie, de la mélancolie, un sens magique de la création d’univers féerique et où l’on se dit tiens moi aussi je faisais cela étant môme. Il y a chez les artistes de Pixar un je ne sais quoi tenant du sorcier. Je ne vois pas d’ailleurs comment réussir à expliquer la façon avec laquelle, ils rendent aussi émouvant des notions comme un ami imaginaire, des sentiments, les font cohabiter dans l’univers de nos rêves et qu’à aucun moment, on ne remet la logique de l’ensemble en question. Inside Out( Vice-Versa) c’est un grand voyage dans l’inconscient et la tête d’une petite fille, un lieu où l’on n’est que spectateur discret, mais où l’on finit très vite par se sentir chez soi. Une fois de plus je ne vais pas employer le mot chef-d’œuvre, car il ne veut plus rien dire aujourd’hui, mais Ovni plutôt. Inside Out( Vice-Versa) est un éclair de génie de plus de Pixar dans le monde de la production Hollywoodienne. Il y a suffisamment de fond, de forme et d’émotion pour faire oublier que ce n’est qu’un film d’animation. Pixar avant tout fait du cinéma et avec Inside Out( Vice-Versa) ils font à nouveau du très grand cinéma. C’est pour cela qu’on aime ce studio et l’on n’a pas du tout envie que cela s’arrête. Encore s’il vous plait.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply