Critiques de films

[Critique] Insaisissables – Louis Letterier- Critique du film

« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.

Que l’on aime ou pas Louis Letterier, difficile de nier que l’homme est un passionné. Il vit pour le cinéma et tente malgré les embûches où il tombe parfois de s’amuser le plus possible en le faisant. Cela donne parfois des très bonnes surprises comme Hulk 2 et des moins bonnes comme le Choc des Titans. On ne peut pas gagner à tous les coups dirons nous. Mais fort de ces quelques aléas de réalisations, voici que Louis Letterier revient sur le devant de la scène dans un film beaucoup plus léger que les deux précédents et surtout diablement sympathique. Alors oui autant le dire tout de suite, le scénario n’est pas forcément la grande force de ce film, mais cela n’affecte pas pour autant ce dernier tant que cela. Simpliste oui, prévisible oui, mais un peu comme l’agence tout risque, dont il est le pendant version magicien « Insaisissable » réussit à surprendre et amuser avec une simplicité enfantine. Origin Story d’un groupe de voleurs têtes à claques, le film prend un malin plaisir à s’amuser avec les codes du genre et à les mélanger avec tout ce qui lui passe par la tête comme influence pour le moins « hétéroclite ». Louis Letterier est un boulimique de cinéma et un amoureux de ce « sport ». Loin de toutes les pressions qu’il a pu connaître « Insaisissables » apparaît dorénavant comme son film le plus sympathique et léger. Une sorte de récréation dans sa carrière jalonnée de films tous plus gros les uns que les autres.

Paradoxal, le dernier Louis Letterier l’est un peu. Ample dans ses intentions et sa mise en scène, le film reste pour autant bien souvent à hauteur d’hommes. En choisissant pour une fois de rester sur une route balisée par le presque rationnel, Louis Letterier déroute par sa quasi-sagesse. Car avant d’être un film « de grand spectacle » son dernier bébé est un film de comédien. Chose dont jusque-là Louis Letterier n’avait pas forcément tiré parti. Doté d’un casting brillant et s’amusant comme des enfants, les 4 cavaliers tout comme les seconds rôles de plus ou moins grandes importances apportent au film une aura toute particulière. Jouant dans la cour des films de cambrioles mythiques, Louis Letterier n’oublie pas que sans une équipe de chocs et a laquelle le spectateur pourra facilement se rattacher la simplicité de son script lui aurait joué des tours. Que ce soit du bon ou du mauvais côté de la loi, le cabotinage des uns fait le bonheur des autres. Ouvrant l’univers de cette équipe d’une façon certes légère, mais pas désagréable. On regrettera malgré tout qu’au final et malgré la surcouche comique le film tourne un peu à vide en ce qui concerne son moteur. L’enjeu principal de ce dernier pourra paraître au mieux cliché, au pire beaucoup trop basique et léger pour porter un film. Le casting aide à faire passer la pilule, mais il y a un petit sentiment d’inachevé à la fin du parcours.

Récréation sans conséquences dans la carrière de Louis Letterier, Inssaissisables lui fait avoir une nouvelle corde à son arc dans le domaine du divertissement. Reste à voir si en bout de course les recettes « mondes » du film permettront à son réalisateur d’engager la production d’un 2e. Le cas échéant, prions pour que l’utilisation faite des personnages trouve un terrain de croissance plus mature, la base est là reste à la faire grandir désormais. Reste malgré tout, un divertissement fort sympathique.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    kev44600
    juin 25, 2013 at 10:24

    Bonne petite critique sur un film que je surveille du coin de l’œil. A en croire ta critique, le film est divertissant et joyeux, donc c’est que le paris de Louis Letterier est réussi. A voir fin juillet en salle !

    • Reply
      admin
      juin 25, 2013 at 10:28

      @kev44600 le film n’est pas exempt de défauts surtout sur la narration et les enjeux, mais dans l’ensemble, cela se laisse regarder. On a l’impression que Letterier après Hulk et les Titans avait envie de revenir a quelque chose de plus simple. C’est une entrée en matière sympathique, à voir maintenant si cela est suffisant pour valider une suite. Un petit plaisir sans conséquences.

  • Reply
    4evaheroesf
    août 15, 2013 at 10:05

    Divertissant et en même temps je n’ai pas trouvé de réél intérêt…
    Les tours de magie étaient corrects, les acteurs jouaient bien, les flics sont inutiles comme d’habitude mais dès qu’ils ont parlé d’une ancienne affaire,
    j’ai tout de suite compris où irait l’histoire…
    Malheureusement à ce stade le twist final n’en était plus un.
    Je ne me suis pas trop ennuyé mais j’aurais pu attendre de voir sa diffusion
    à la télé.

  • Leave a Reply