Critiques de films

[Critique] Epic:la bataille du royaume secret- Critique du film

L’histoire d’une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu’une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s’allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d’humour afin de sauver leur monde… et le nôtre.

Epic est un film pour le moins bizarre et qui surtout au-delà de ses faiblesses narratives partage un point de comparaison très bizarre avec un film français…oui Epic pour quiconque aura vu « Arthur et les Minimoys » contient plusieurs passages qui d’un film à l’autre se renvoient la balle avec une inquiétante symétrie. Chose qui n’aura pas forcément d’effets sur les plus jeunes, mais qui jette une drôle d’impression sur la deuxième population pouvant tomber sur le film. Je parle évidemment des vieux comme moi, les spectateurs occasionnels pour qui au-delà du somptueux travail technique le film de Chris Wedge apparaît du coup comme un coup facile, voir une commande un poil sans âme. Reprenant une ambiance ainsi que des bases narratives déjà définies dans « Arthur et les mInimoys », Epic, camoufle ses influences en remplissant un cahier des charges bien défini par l’animation américaine : des animaux qui parlent pour l’humour, une bluette facile et sans la moindre aspérité ainsi qu’un parterre de star ( Colin Farrell et Beyonce) entre autres. Le hic est que dans le cas présent tout comme dans celui de « l’officieuse version française) la faiblesse d’écriture rend l’ensemble pour le moins caduc en terme d’intérêts. Les bonnes idées sont présentes c’est un fait, mais à aucun moment, les producteurs ne font un véritable effort pour aller au bout des choses.

Epic apparaît comme une ouverture de saga faite de façon très mécanique, le méchant ( Christoper Waltz, payant ses impôts) tout comme les héros et les règles qui animent leur univers ne sont ici mis en place que de façon très basique pour en bout de course laisser la porte ouverte pour une autre aventure. Ce qui rend celle-ci une fois arrivée a sa conclusion quelque peu branlante. On la regarde en se disant que chacune des scènes de batailles, des retournements narratifs et autres twists que le scénario nous met dans les pattes n’ont rien d’étonnant. Pire encore cela ne provoque bien souvent qu’un ennui poli et assez déstabilisant. La réalisation pourtant laisse à plus d’une reprise suffisamment de marge pour que le spectateur puisse y croire. L’univers qui se dévoile sous nos yeux n’est certes pas aussi magnifique ni fou que ce que Dreamworks a créé pour « The Croods », mais il y a une certaine beauté que le character design (bizarre aux premiers abords) finit par renforcer. Oui, il y avait de la matière pour faire quelque chose de bien. Alors pourquoi, la chose a-t-elle explosé en plein vol ? Voilà la question que l’on peut se poser. Là où les autres studios tentent dans le domaine de l’animation de faire des films visant un public très large englobant aussi bien les enfants que les parents. S’assurant ainsi une durée de vie intéressante sur le long terme, Epic lui n’a pas plus d’ambitions que d’être un produit calibré avant d’être un vrai film.

Passant en partie à côté de son sujet principal en n’explorant jamais pleinement le passé de l’héroïne et sa relation avec son père, en négligeant assez honteusement son méchant et ses motivations tout en survolant à peine la profondeur de ses héros, Epic enchaîne les bourdes. Une attitude qui finit de reléguer le film dans la case divertissement pour enfants. Un choix assez curieux de la part des producteurs qui continue ici de montrer qu’ils voient encore et toujours l’animation comme un simple domaine débouchant sur une narration uniquement pour enfants. Un modèle dont les autres studios essayent intelligemment de se distancier avec parfois beaucoup de succès. La fox quant à elle semble rester sur les bases d’une maison de production vivant l’instant présent. À savoir user une formule jusqu’à la moelle en attendant la prochaine et ainsi continuer le cycle. Cela leur réussit plutôt bien pour l’instant, mais combien de temps cela durera-t-il encore sans heurter un mur ? Mystère.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply