Critiques de films

[Critique] That Awkward Moment- Tom Gormican- Critique du film

Sex in the City avec des mecs n’ayant pas encore atteint l’âge adulte. Voilà comment l’on pourrait résumer de façon très rapide “that awkward moment”. Parler des relations hommes-femmes en ciblant un public jeune est un terrain de chasse en or pour Hollywood, depuis des années, le petit pays du 7e art joue dans cette cour. Parfois avec succès, parfois en demie teinte. Dans le cas de That Awkward moment, il faut bien reconnaître que c’est la seconde qui prime, même si grâce à un casting vraiment efficace, la chose n’est jamais désagréable. Le vrai problème du film réside dans sa structure n’allant jamais vraiment au bout des choses et restant la plupart du temps superficielle. Un peu comme dans ce genre de moments où entre potes vous avez l’envie irrémédiable de caler une vanne, même si cela n’a pas forcément lieu d’être. La forme primant sur le fond…

Porté à bouts de bras par un casting au demeurant bon (Zac Efron, Miles Teller et Michael B Jordan), le film peine pourtant à trouver un véritable équilibre. Chose d’autant plus rageante que dans l’ensemble tous les éléments sont au final en place.Mais cela ne prend pas. La balance entre vulgarité trop facile et finesse inhérente au domaine de la “presque” rom com a du mal à passer. L’ensemble a des faux airs de vilains petits canards et l’histoire prend du coup du plomb dans l’aile. Pourtant chose rare, le trio sur qui repose l’histoire fonctionne à merveille. Zac Efron, Miles Teller et Michael B Jordan incarnent avec aisance ce genre de trio de “connards” en qui l’on pourra sans mal se reconnaître. Ce dans les qualités autant que dans les défauts. Reposant sur une certaine forme d’abécédaire du cliché, les personnages qu’ils jouent n’en sont pas pour autant exaspérants, c’est le premier bon point qui donne une certaine forme d’espoir. Mais ce dernier est vite tué dans l’oeuf devant l’autel du raccourci scénaristique. The Awkwatd moment est le menu best-of de la comédie romantique. Sur le moment, cela fait plaisir, mais en sortant de la salle, impossible de ne pas avoir un petit poids sur l’estomac et une impression de s’être fait mettre dans le fond de la gorge, une bonne junk food narrative des familles.

Car, c’est bien le cas ici. À ne pas vouloir forcément assez innover et parodier en version plus light “Sex and the city” sans le mordant des débuts “The Awkward Moment” perd au fur et à mesure que le film se déroule de plus en plus de puissance. Pour au final ne plus donner lieu qu’à un récit convenu où les acteurs enchainent les lieux communs du genre. Le garçon rencontre la fille, la perd, la regagne… multiplié la chose par 3, injecter en son centre un poil de vulgarité sympathique (tack clin d’oeil au public cible) un poil de blague cul et de belles actrices et l’espace de quelque temps la magie va prendre. Du moins si votre cerveau est en mode off. Film au final rageant qui se contente d’être correct, alors qu’il avait tout pour être bon. Dommage.

No Comments

Leave a Reply