Browsing Category

Trailers

Les news Trailers

ANNA AND THE APOCALYPSE, le musical gore ultime?

ANNA AND THE APOCALYPSE rentre dans la case de l’OVNI du jour, c’est quand on pensait que dans le domaine des films de zombies, on avait tout vu et que l’industrie commençait à tourner en rond qu’arrive ce truc. Un high school musical avec des zombies. Une putain de comédie musicale avec des zombies et beaucoup de gore. Le potentiel pour que ce ANNA AND THE APOCALYPSE explose en vol est aussi énorme que possible mais dieu que la chose semble sympathique malgré tout. Maintenant reste effectivement à savoir si le récit, les personnages et aussi la réalisation seront assez bonnes pour tenir tout le long du film et ne pas perdre le spectateur en route. Mélanger les genres est une chose, mais cela demande du coup un minimum de talents. La vision de ce trailer laisse voir que ce ANNA AND THE APOCALYPSE ne manque ni de folie ou de second degré, tout comme de gore. Est-ce que cela sera assez pour le faire se ranger à côté des classiques du genre ? Bonne question pour l’instant sans réponses. Mais en attendant d’avoir ou non la chance de découvrir ce film chez nous ou au pire dans un festival, voici la bande-annonce de cette Ovni qu’est ANNA AND THE APOCALYPSE. Je suis certain que dans le fond, cela risque de parler à plusieurs d’entre vous, oui, les pervers sadiques adorateurs de films de zombies complètement Yolo. Je sais que tu te reconnais quand je parle de toi là bas… Enjoy !

Les news Trailers

Alicia Vikander est la nouvelle Lara Croft de Tomb Raider

Tomb Raider au cinéma, ce n’est pas forcément un océan de bons souvenirs. Est-ce que ce nouveau Tomb Raider avec Alicia Vikander remplaçant Angelina Jolie dans le rôle de Lara Croft sera le bon ?

Je ne sais pas. Ce trailer me laisse perplexe. Cela mange un peu à tous les rateliers niveau inspiration. La mayonnaise commerciale prend en partie, mais l’on ne peut malgré tout s’empêcher de se dire que l’indigestion est toujours possible. Le reboot d’il y a quelques années niveau gaming était parfait, sauvage, violent et cinématique en diable, il y avait tout de mise en place pour offrir aux spectateurs une aventure magnifique. Ce fut le cas et le second volet se contenta d’ailleurs de simplement copier la formule un peu mollement. Est-ce que le film va créer une fois en salle un électrochoc dans la communauté des fans de Tomb Raider ? Faisant oublier les films avec Angelina Jolie ? Cela ne sera pas difficile, même si dans le fond de moi-même, je continue de douter en voyant ce Tomb Raider 2017 qui se profile à l’horizon. Wait and see, en attendant voici la nouvelle Lara Croft et le reboot cinéma de Tomb Raider. Enjoy !

 

Lara Croft, 21 ans, n’a ni projet, ni ambition : elle se contente de sillonner en moto l’East End de Londres où son boulot de coursier lui permet à peine de payer son loyer. Et même si elle est inscrite à la fac, elle va rarement en cours. Fille d’un explorateur excentrique porté disparu depuis sept ans, cette jeune femme rebelle et indépendante refuse de reprendre l’empire de son père. Convaincue qu’il n’est pas mort, elle se décide un jour, sur un coup de tête, à résoudre l’énigme de sa disparition.
Tournant le dos à sa vie londonienne, Lara met le cap sur la destination où son père a été vu pour la dernière fois : la tombe légendaire d’une île mythique au large du Japon. Mais le voyage se révèle des plus périlleux : armée de son seul courage, elle apprend à repousser ses propres limites et plonge alors dans l’inconnu. Les enjeux sont désormais considérables pour la jeune femme. Car si elle survit, elle pourra alors prétendre au titre de « tomb raider »

Les news Trailers

Jumanji : Bienvenue dans la jungle, la bande-annonce

Jumanji : Bienvenue dans la jungle pour beaucoup aura des allures de sacrilège et d’une certaine manière je peux le comprendre. Difficile de passer après Robin Williams.

Et pourtant Kevin Hart, Jack Black et Dwayne Johnson tente l’aventure avec aussi Karen Gillan pour donner à la saga Jumaji un nouveau départ. Le premier film datant d’il y a déjà quelques temps, il était nécessaire voir même vital de le dépoussiérer de la meilleure manière possible. L’idée de transposer Jumanji dans un jeu vidéo au final n’est pas si affreux que cela quand on y pense un instant. Le résultat de ce Jumanji : Bienvenue dans la jungle semble suivre à la lettre tous les codes des blockbusters et cela pourra à n’en pas douter être aussi bien sa principale force que sa plus décisive faiblesse. Le film sortira le 20 Décembre 2017 chez nous, ce qui nous laisse encore un peu de temps pour se préparer psychologiquement à la chose ou alors revoir une dizaine de fois l’original et se contenter de passer son tour le moment venu. Le choix est entre vos mains, mais en attendant voici de nouvelles images de Jumanji : Bienvenue dans la jungle histoire de vous faire un avis par vous-même.

Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Les news Trailers

La mélodie, les choristes de 2017 pour Kad Merad?

La mélodie avec Kad Merad pourrait partir un peu de travers avant même son arrivée en salles si l’on est un peu grincheux. Les films français traitant de belles histoires entre un prof et des enfants de banlieues se perdent toujours un peu en route. Mais bizarrement, il y a un petit je ne sais quoi qui fait que ce trailer autour du film La mélodie me plaît bien. Loin de n’être qu’un acteur de comédie, Kad Merad a réussi avec le temps à démontrer son talent d’adaptation dans pas mal de genres différents. Une particularité qui est au final tout à son honneur et qui risque bien encore une fois ici d’apporter un plus non négligeable à ce projet. Les choristes avaient eu un succès assez massif montrant que quoi que l’on puisse penser les drames musicaux fonctionnent encore et toujours sur le public français. Est-ce que La mélodie rejoindra ses prédécesseurs ? J’ai envie d’y croire sur le coup. On verra bien ce que l’avenir réservera à ce film ?

À bientôt cinquante ans, Simon est un violoniste émérite et désabusé. Faute de mieux, il échoue dans un collège parisien pour enseigner le violon aux élèves de la classe de 6ème de Farid. Ses méthodes d’enseignement rigides rendent ses débuts laborieux et ne facilitent pas ses rapports avec des élèves difficiles. Arnold est fasciné par le violon, sa gestuelle et ses sons. Une révélation pour cet enfant à la timidité maladive. Peu à peu, au contact du talent brut d’Arnold et de l’énergie joyeuse du reste de la classe, Simon revit et renoue avec les joies de la musique. Aura-t-il assez d’énergie pour surmonter les obstacles et tenir sa promesse d’emmener les enfants jouer à la Philharmonie ?

Les news Trailers

Bienvenue à Suburbicon, Matt Damon déménage.

Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement entretenues, l’endroit parfait pour une vie de famille. Durant l’été 1959, tous les résidents semblent vivre leur rêve américain dans cette parcelle de paradis. Pourtant, sous cette apparente tranquillité, entre les murs de ces pavillons, se cache une réalité tout autre faite de mensonge, de trahison, de duperie et de violence… Bienvenue à Suburbicon. Un film de George Clooney, c’est un peu l’assurance d’un pétage de plomb dans les règles de l’art. L’homme au-delà d’être un bon acteur a réussi à se créer une seconde casquette crédible de réalisateur capable de jouer avec les genres pour aussi bien réussir à créer quelque chose de prenant sur la forme et le fond. Mais quoi qu’il arrive, l’un des domaines où il se sent le mieux est la comédie parfois un peu absurde. Et dans le domaine ce Bienvenue à Suburbicon semble continuer de jouer dans cette catégorie. Tant mieux, vu que neuf fois sur 10, le résultat que nous offre George Clooney est excellent. Et j’ai comme la vague impression que cela risque d’être encore une fois le cas avec ce film, surtout quand on regarde l’immensité du casting qu’il a réussi à placer devant sa caméra. Voici donc les premières images de Bienvenue à Suburbicon pour vous faire un avis par vous-même.

Les news Trailers

La quête d’Alain Ducasse, l’eau à la bouche…

Alain Ducasse, le genre de nom qui donne faim rien qu’en l’entendant. On s’imagine des tonnes de choses qui se mangent, toutes plus délicieuses les unes que les autres et l’on prend du poids sans même manger. L’avantage, vu que de toute manière pour aller casser la croûte chez le monsieur, il y a des chances que votre PEL n’y survivent pas. Mais en attendant ce jour où on ne sait jamais le miracle se produira, voici qu’un film sur son histoire sort pour combler votre curiosité. Cela change un peu des navets que l’on peut se taper à longueur de journée et partir à la découverte de l’histoire d’Alain Ducasse et son empire ne peut pas être forcément une mauvaise chose. Voici donc avec les premières images de ce film de quoi vous faire une idée sur ce qui vous attend. Enjoy !

 

Quelle peut être la quête d’Alain Ducasse, le petit garçon des Landes devenu aujourd’hui le chef et mentor le plus reconnu de la cuisine dans le monde ? Que cherche un homme qui semble avoir déjà tout ? 23 restaurants dans le monde, 18 étoiles Michelin, Alain Ducasse ne cesse de créer des adresses qui plaisent à notre temps, de bâtir des écoles, de pousser les frontières de son métier vers de nouveaux horizons, sa curiosité n’a pas de limite. Il sillonne le monde sans relâche, car pour lui la cuisine est un univers infini. Cet homme public, si secret pourtant, a accepté d’être suivi pendant près de deux ans, nous ouvrant ainsi les portes de son univers, en perpétuelle évolution.

Les news Trailers

Arnold Schwarzenegger et son Killing Gunther…

Arnold Schwarzenegger n’a plus vraiment la carrière d’antan, celle où l’on pouvait se dire en voyant son nom en haut de l’affiche que cela allait être drôle. Désormais alternant drama et grand moment de Yolo, il est devenu évident que le monsieur veut profiter de sa retraite pour s’amuser. Et c’est un peu ce qui vient à l’esprit désormais en voyant ce Killing Gunther. Est-ce que ce film va remettre sur pied la carrière d’Arnold Schwarzenegger ? J’ai un doute vu que visiblement, il ne sera exploité qu’en VOD. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’a pas la moindre chance de fonctionner, il faut bien être honnête sur le coup. Est-ce que ce délire en roue libre sera drôle ? Le trailer le laisse éspérer. On peut malgré tout craindre un côté rapidement répétitif si le scénario ne tient pas la route. Mais quoi qu’il en soit, il reste évident qu’Arnold Schwarzenegger s’en donne à cœur joie dans ce rôle d’assassin un peu grande gueule. Du moment qu’il ne transforme pas sa carrière en une copie de celle de Bruce Willis dans le royaume de la VOD, je dis why not. En attendant, voici les premières images de Killing Gunther.

Les news Trailers

Mother, Darren Aronofsky plonge Jennifer Lawrence en enfer!

Un film de Darren Aronofsky est toujours une aventure. Une certaine vision de l’enfer ou des tréfonds de l’âme humaine. Et est-ce que la donne va changer avec ce « Mother » ? J’ai envie de dire non. Je ne sais rien du film et de son sujet définitif, mais si l’on se réfère à ce simple trailer qui en montre beaucoup sans vraiment en dire des masses au final, il devient quasi évident que le prochain Darren Aronofsky lorgne du côté de l’horreur psychologique. La simple vision du trailer de Mother a de quoi donner le tournis niveau casting : Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris et Michelle Pfeiffer. Et quand on réunit autant de grands acteurs ensemble, il devient évident que cela va faire des étincelles. L’atmosphère cauchemardesque qui se dégage de ces premières images de Mother laisse présager d’un résultat pour le moins brillant. Mais sincèrement est-ce que l’on en attendait moins d’un cinéaste aussi talentueux que Darren Aronofsky ? J’ai envie de dire non. Maintenant la dernière question en lice reste de savoir si avec ce film, Jennifer Lawrence va aller se frotter à la course aux Oscars pour la catégorie Meilleure actrice ? Réponse en septembre quand on pourra découvrir en salles « Mother » de Darren Aronofsky. En attendant voici, la bande-annonce du film pour vous faire votre propre avis sur la question.