Les news TV

Castle Rock, l’anthologie tv folle autour de Stephen King

Castle Rock, la nouvelle série de JJ Abrams et Stephen King est un projet diablement ambitieux. Pourquoi ? Pour la bonne raison que c’est une anthologie autour… de l’univers de Stephen King. Oui, le challenge du show de JJ Abrams bientôt sur Hulu est de créer un échiquier au centre de l’univers de King et sur lequel chaque épisode ouvrira une porte vers un récit culte. Vous allez me dire que cela semble d’emblée être la mission impossible de l’année ? Et j’ai un petit peu envie de dire oui d’une certaine manière. Comment ne pas s’inquiéter devant l’ampleur de la tâche. On ne va pas se mentir rare sont ceux qui ont eu la chance de réussir à rendre justice à l’immensité de l’univers de Stephen King et même si JJ Abrams à une aura de Golden Boy, il ne faut pas oublier qu’en TV, il a autant de succès que de bides.


Dustin Thomason le producteur exécutif de Castle Rock décrit la série comme une histoire original qui va se construire autour des personnages de nombreux récits mythiques de Stephen King. La tour Sombre dans sa dernière version cinéma avait voulu tenter d’expliquer (avec un succès relatif…) les connexions entre tous les mondes de l’œuvre de Stephen King. Est-ce que Castle Rock aura plus de succès dans ce domaine ? La première bande-annonce qui vient de tomber prend le parti de ne pas forcément en dire trop, mais de créer un vrai climat malsain autour de cette ville de Castle Rock. Il y a quelque chose de pourri dans l’air aussi bien que dans l’esprit de ses habitants. Et la première grosse indication de connections avec le reste de l’univers King arrive sous la forme d’un lien avec la ligne verte. Le héros de l’histoire qui au début de la série revient dans la ville de Castle Rock va devoir dealer avec le personnage de Skarsgård (Pennywise) qui est en prison au pénitencier de Shawshank. La saison 1 sera donc une anthologie autour de la ligne verte… et de sa déclinaison sous une forme visiblement bien plus glauque que le récit d’origine. Les producteurs assurent que la saison 1 aura bien une fin définitive avant d’enchainer pour la saison 2 sur un autre récit….toujours dans Castle Rock. La série se plaçant d’emblée niveau mécanique dans l’ombre de American Horror Story. Mais vu qu’elle utilise l’univers de Stephen King, je lui souhaite de connaître moins de vides créatifs…

No Comments

Leave a Reply