Les news

In Blogouminous Sanctus, passe le post à ton voisin !

[podcast_subscribe id="31141"]

Le Blog est-il encore un outil de partage ou juste une thérapie a ciel ouvert qu’on utilise souvent en dépit du bon sens?

Est-ce que l’on blogue pour les autres ou pour sa propre pomme. Est-ce que l’on blogue pour la carotte ou pour le plaisir de partager sa découverte. Est-ce que l’on blogue pour attirer l’attention sur sa personne ou juste pour se vider la tête d’un trop-plein de pensée. Je pense que l’on a tous expérimenter d’une manière ou d’une autre chacun des états que je cite ci-dessus. Personne n’est parfait, ni un saint, on a tous mis le doigt dans le pot de miel et l’on sait le nectar qui en ressort si l’on gratte au bon endroit. Et avec le temps, cela modifie aussi bien notre vision des choses que notre écriture. On se formate, on ne parle que de ce que l’on nous tend en prémaché par mail, de ce que l’on nous invite à aller voir. Moi le premier, alors oui parfois on sélectionne et l’on s’astreint une gymnastique du refus salutaire. Ce petit geste qui vous pousse a ne pas devenir un tapineur numérique et dire oui à tout.

film de noel journal des sorties

On fait la fine bouche et d’un coup on parle d’autre chose, de sa personne, de ses idées, de ses envies. Ok, ce n’est pas du tout marketing, cela peut vite devenir égocentrique et tourner en rond, voire même se transformer en une approche des choses complètement obscures. Je ne suis pas différent des autres en fait, parfois j’ai juste besoin de tirer la chasse de mes idées. On a tous un seuil limite de tolérance pour le fait de pouvoir s’asseoir sur ce qui nous plombe la tête. C’est là où le blog a une vertue thérapeutique assez sympathique. Je me rends compte avec le temps que j’écris juste pour le plaisir d’écrire, je me fous un peu du potentiel de partage de ce que je dis. Que ce soit flou ou inintéressant pour le plus grand nombre m’indiffère de plus en plus. Je commence à me poser dans ce petit coin où le plaisir inhérent au blog consiste juste à dire ce que j’ai envie de dire, sans filtres. Principalement de manière égoïste et parfois un peu tourné vers les autres. Je jette des bouteilles à la mer et si des gens les trouvent tant mieux. Sinon, je continuerais sans états d’âme de polluer l’océan numérique qui s’étend devant vous. La mer ramènera bien à terme le cadavre de mes idées noires ou transparentes. In Blog we Trust ou pas, cela dépend des jours en fait…

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.