Les news

[Billet d’humeur] Les femmes sont-elles le point faible de l’empire Marvel ?

marvel01

La polémique fait rage, Joss Whedon est un salaud de misogynie, Marvel une compagnie qui ne respecte pas les femmes…et j’en passe. Depuis quelques jours, on n’entend absolument tout et son contraire. Parfois dans le lot, certains arguments ne sont pas totalement faux, mais d’autres ont tendance à flirter avec l’exagération. Joss Whedon est-il un salaud de machiste misogynie ? Quand on regarde Serenity, Dollhouse ou Buffy, il a quand même fait et souvent bien plus que les autres un gros travail pour placer sur le devant de la scène des héroïnes fortes. Mais surtout des héroïnes. Avec suffisamment de développements narratifs pour qu’elles ne soient pas que des pots de fleurs. Mais voici qu’arrive, le cas Black Widow. Depuis la fin du tournage et accessoirement en partie de son contrat avec Marvel, Joss Whedon ne cache pas vraiment les nombreux problèmes qui ont jalonné la création du personnage et sa mise en avant dans The Avengers. Pour mon point de vue purement masculin, je reconnais sans difficulté que Black Widow est l’un des personnages les plus faibles des deux films. Pas assez de développement et quand c’est le cas, la chose tient sur une structure tellement faible qu’il est difficile de se rattacher à elle.

film-avengers-paul-bettany

Et c’est ici que l’on peut se poser des questions quant à la considération que Disney donne à ce personnage ou d’autres dans le MCU cinéma ( car c’est totalement différent en TV bizarrement…) et la réponse tient peut-être dans cet échange de mail montrant le peu d’intérêt du CEO de Disney pour les héroïnes au cinéma. Le tout en basant son argumentation sur les résultats de Supergirl, Elektra…choses qui est hautement discutables vu la médiocrité des scénarios et il est possible pour un exemple de ce type de donner dix contrepoints masculins. Donc le débat est du coup un peu stérile. Mais, cela donne une indication sur la tournure des événements concernant Black Widow. Peu présente dans le marketing ( vu que visiblement les jeunes préfèrent des héros masculins), tout n’est qu’une question de billets verts. Tant qu’une super héroïne n’a pas fait ses preuves devant l’autel du billet vert, c’est donc une figurante. C’est un peu triste et explique du coup en partie le côté ouvertement bicéphale du rôle de Black Widow dans le film. Toute la base d’une narration et backstory intéressantes est là, mais c’est comme si Whedon n’avait eu au final droit qu’a 4 minutes top chrono pour la développer. Thor et elles ont eu droit au même coup de ciseau et le résultat en bout de course est sans appel, tout tombe à plat et dans le cas de Black Widow et de la thématique abordée, cela ne fait que renforcer encore plus le sentiment d’échecs ou de WTF. On se dit que présent ou non, les flashbacks la concernant n’auraient rien changé. La love story entre elle et Banner repose sur ces points principaux, mais ne les développant pas assez, elles affectent d’un coup les deux personnages. Alors que cela avait tout pour être le vrai point fort humanisant le récit.

joss-whedon-black-widow

On imagine du coup sans mal les luttes en coulisse pendant l’élaboration de ces parties du récit. Ce qui du coup laisse à croire que Whedon n’est pas le responsable. Beaucoup de gens oublient que Kevin Feige et les têtes pensantes au dessus de lui sont ceux qui dirigent dans l’ombre. L’entreprise Marvel est une mécanique parfaite d’où il devient avec le temps de plus en plus difficile de sortir du rang. Les pièces de l’échiquier sont en place et ce qui a fait la fortune de Marvel fissure un peu avec le temps son potentiel créatif sur certains aspects. On finit par savoir exactement à quoi s’attendre. Mais est-ce que pour autant Marvel méprise les femmes ? Il suffit de regarder le MCU TV pour se rendre compte en partie que non. Agents of Shield est le bébé en partie de Joss Whedon et son clan et surprise, la série compte un énorme paquet de femmes fortes, bien écrites et intéressantes, souvent bien plus que les héros masculins. L’alchimie entre les deux parties est bonne et l’équilibre surtout tient la route. Nous ne sommes pas dans une guerre des sexes, mais juste une guerre de personnages évoluant dans un univers où chacun est aussi important que l’autre en face de lui. Les personnages priment et leur backstory aussi. Mais, c’est aussi grâce au fait que via la Tv et l’espèce de laboratoire qu’est Agents of Shield ou Agent carter par exemple, Marvel peut se permettre de rattraper le tir. Certains diront qu’il est dommage que cela se fasse uniquement sur petit écran, mais d’une certaine façon, cela fonctionne ( cf le lancement de Jessica Jones sur Netflix par exemple qui aurait été difficile au cinéma).

Pour moi Marvel a un vrai défaut au final assez commun à Hollywood, celui de penser en termes de business avant tout. Hollywood est une économie et pour faire marcher l’intégralité du système, il faut de l’argent et quand une formule fonctionne on ne prend pas de risques de changer la donne. La guerre des sexes aura-t-elle lieu sur grand écran et qui plus est via Marvel ou DC ? Je ne pense pas, ce n’est pas la place, je pense qu’il y a d’autres endroits pour faire avance la cause d’une certaine forme d’égalité. Marvel n’est pas le grand Satan dans le domaine et encore une fois, si l’on regarde l’ensemble de la production, ils sont loin d’être les rejetons du diable, ils sont juste une grande entreprise qui comme beaucoup d’autres placent le compas de la loi du marché dans des régions où notre logique de spectateurs et gens normaux trouvent à redire. Il y a du bon comme du mauvais, mais de là à brûler l’édifice ou pendre en place publique un auteur, c’est peut-être un poil exagéré.

Retrouve Chandleyr sur Twitter ou sur Instagram: Chandleyr sur Instagram

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply