Les news

[Billet d’humeur] Le cantique du vieux twittos au clair de lune.

[Billet d’humeur] Le cantique du vieux twittos au clair de lune.

La difficulté quand on commence une journée sur twitter est de savoir comment elle va se finir ? Je ne sais pas comment est votre Timeline ni ceux qui la composent, mais la mienne est pour le moins animé. Je ne follow pas forcément des millions de personnes, mais au-delà d’une base fixe, j’essaye de renouveler tous les 3 mois. Pour ne pas forcément devenir fou. Je ne parle pas non plus des masses ( enfin d’après moi mais la police a un avis contradictoire) j’écoute beaucoup, je picore et passe d’un sujet à l’autre. Je ne sais plus honnêtement depuis combien de temps je tweet. Vu que sur 90k de tweets je pense avoir majoritairement dit de la merde, cela n’a guère d’importance. Mais ces derniers temps, c’est fou comme les choses s’automatisent. Vous commencez la journée en vous disant « ce sera quoi le débat du jour, le clash, le soulèvement des twittos ? » Tout va très vite et n’a bien souvent qu’une durée de vie limitée. Il faut le clash, que la vanne fuse et que l’on s’indigne tout en pensant déjà à la suite. C’est cyclique et répétitif à la fois. Souvent cela tombe sur des gens dont on se fout, parfois non. La position devient du coup délicate. Mais comme beaucoup le savent, entrer dans un débat twitter, c’est comme danser au milieu d’un gunfight. La balle perdue est une réalité tangible et dans le fond personne n’a envie de se la manger pour rien. J’ai parfois le feeling qu’au lieu d’un espace de discussion au demeurant classique, tout cela n’est devenu qu’un champ de bataille ou le côté volatile des amitiés tient au degré inflammable de la conversation que l’on va avoir.

Je sais que j’ai une sale réputation d’ours donc dans le domaine je suis mal placé pour critiquer, même si je m’assagis par dépit. Mais avec le temps je me demande à quoi ressemblera twitter d’ici deux ou trois ans. Difficile de prédire que l’on y passera sa vie, ce serait triste d’ailleurs. Le turnover s’installe, les changements de points de vues aussi. Cela évolue en bien ou en mal, cela stagne, cela coule à pic. Mais bizarrement, cela ne s’améliore pas tant que cela. D’une certaine façon à mon niveau ce n’est pas très grave. Avec le temps j’ai fait le tri, volontairement ou naturellement, et je me dis qu’en bout de course si cela devait se finir demain, j’en garde le principal. Ce qui n’est pas si mal déjà. Oui ce post n’a pas le moindre intérêt, mais ce soir en revenant du taff, vous vous direz que votre journée non plus. Donc l’un dans l’autre…

No Comments

Leave a Reply