Les news

[Billet d’humeur] Mais…ce stormtrooper est noir!!!

Ces derniers temps je me pose un peu la question. Il y aura eu la polémique avec Exodus et son cast blanc et les explications foireuses du réalisateur sur le sujet, il y aura eu Pan et son casting très blanc pour Tiger Lilly. Puis il y aura eu les explications de tout à chacun sur le sujet. Ce qui en ressort n’est même pas forcément du racisme, juste une preuve flagrante qu’en quelque sorte ce que l’on nomme le whitewashing fonctionne bien…car la nouvelle génération ne se pose plus de question. Pour eux noir, arabe ou autres = pas bankables et il est voir même totalement stupide de remettre cela en question. Ce que beaucoup oublie est que l’argument de Ridley Scott sur le je ne peux pas monter mon film avec un Mohamed dans le rôle-titre… ( sous entendu si ce n’est pas blanc, pas de financement) est contredit par pleins d’autres exemples . Il est bon se souvenir que Life of Pi dont le budget dépassait allégrement les 100 millions reposait sur un casting bien blanc ( sarcasmes), que Neel Sethi le futur Mowgli de John Favreau pour la superprod de Disney « Le livre de la jungle » est effectivement un petit blanc bien propre des familles…( Sarcasmes x2). Monter un film avec des acteurs débutants ou non blancs en lead n’a rien d’impossible et d’autres gros studios l’ont fait. Et avec succès. Exodus a cela de plus sournois qu’à la différence des exemples que je cite, c’est un film religieux pris dans le costume du grand spectacle. Cela fait passer par la beauté de l’image le fond sur lequel bien souvent peu réfléchissent. Les blancs en haut, les autres à la suite. Inutile d’en rajouter des caisses, l’histoire se déroule réécrite devant les yeux du spectateur en laissant mariner cette théorie du whitewashing en sous texte.

Cela fait des années que cela dure et la nouvelle génération de spectateurs de par les réactions que j’ai pu lire sur cette polémique ne fait que montrer le succès absolu de ce procédé. La position de Scott est-elle raciste ? Elle est servile, ce qui est plutôt triste. Y’a-t-il une grande différence entre les dix commandements et Exodus ? Les procédés sont les mêmes et pourtant Dieu sait qu’un paquet d’années séparent les deux films. Qu’on le veuille le voir/comprendre ou non, le cinéma au-delà du simple appareil de divertissement de masses est un formidable outil de manipulations insidieuses. Et le revers de la médaille est que lorsque des studios prennent le pari de mettre un acteur black et pas encore super connu en lead d’une de leurs plus grosses franchise, le retour de flamme est assassin. Et d’une certaine façon assez désolant tant la frontière entre culture geek et racisme crétin se fond avec aisance l’un dans l’autre. Je parle ici de Star Wars : Force awakens et de John Boyega. Quel est le crime de ce dernier ? Apparaître en premier dans le trailer du nouveau Star Wars et d’être dans une tenue de Stormtroopers. Pour un cerveau normal, cela n’a rien de fou. Pour un fan hardcore bas de plafonds, c’est un sacrilège. Voici l’exemple le plus parlant…

Un fan à refait le trailer en enlevant John Boyega : il explique son attitude dans la description Youtube qui est assez magique de conneries…

Edited Version of the new trailer to remove the illogical and evil things and bring it up to standards with what a good star wars movie could be.

Une polémique à laquelle John Boyega à répondu avec intelligence sur son compte Instagram.

Au milieu de tout celà, certains ont un regard assez lucide sur la situation malgré tout.

Et certains font preuve malgré tout d’un humour salutaire.

Alors non, tout le monde n’est pas raciste. Oui, Internet est le défouloir que l’on connaît. Je me dis juste que dans un cas comme dans l’autre, il est assez triste de voir perdurer des cas simples, si tu es un acteur blanc tout va bien. Si tu es un acteur noir, arabe ou autres choix 1 on te dit que tu n’es pas Bankable, choix 2 on te donne ta chance, mais ce sera pour en contrepartie devoir te prendre des sceaux de merde dans la gueule pour rien. Un acteur noir, arabe ou autre reste un acteur point Barre. Cela va bien avec le fait de voir beaucoup de journalistes toujours mentionner acteur noir…La classification vire à une certaine forme de stigmatisation sans fondements. Le tout reposant sur des années de lavage de cerveau sur des théories qui ont la vie dure. On en est à un stade ou je doute que l’on puisse changer les choses de façon flagrante. C’est implanté dans l’esprit de tout à chacun. Mais une chose reste amusante, celle de voir à quel point le dieu dollar peut faire bouger l’indicateur. Kevin Hart et ses comédies touchant tous les publics, Chris Rock dont le film avant même sa sortie a déclenché une guerre d’enchère montre que même s’il ne fait pas bon d’être black dans un film historique ou dans un blockbuster spatial, les dollars venant de chacune des minorités restent à prendre. D’où la résurgence de cette forme de ghetto filmique qu’est la blaxploitation où les films pour le marché latino et autres. Au final, c’est assez désolant de voir que c’est par le biais d’un objet de divertissement que la métamorphose un poil sournoise des esprits s’opère. Mais bon, il y a bien des Stormtroopers blacks, des héros blacks et des Arabes qui ne jouent pas que des terroristes, il faut juste savoir où regarder pour les trouver. Ce monde est magique…

No Comments

Leave a Reply