Les news

Le Flic de Beverly Hills 4 ressucite avec un duo à la réal.

beverly-hills-cop-4-eddie-murphy

Le flic de Beverly Hills n’est pas mort, Axel Foley non plus.

Le Flic de Beverly Hills 3 date mine de rien de 1994 et si l’on s’appuie sur les chiffres du box-office (42 millions de retour en caisse pour 50 millions de budgets), cela ne fut pas un vrai succès. Ce qui explique peut-être la difficulté depuis de remettre en marche la franchise. Il y a bien eu ce pilote de série Tv mise en boîte l’année dernière, mais qui n’a pas eu les honneurs d’une sélection par un network et depuis des années en parallèle, Eddie Murphy tout comme l’équipe autour de lui essaye de mettre en place un 4e film. Cela avait failli se faire avec Brett Ratner à une époque (et dieu merci ce ne fut pas le cas…) et depuis plus rien. Mais aujourd’hui, il semble que le projet ressuscite avec un choix assez inattendu pour la réalisation. En effet Eddie Murphy et l’équipe de production autour de ce 4e volet du Flic de Beverly Hills ont choisi: Adil El Arbi et Bilall Fallah. Le duo de réalisateurs n’est pas encore vraiment connu, mais ils sont à l’origine de Black, un petit film indépendant ayant fait beaucoup de bruits dans les festivals. La rumeur veut qu’Eddie Murphy et Jerry Bruckheimer en fans du film soient les artisans majeures de ce choix. Et d’une certaine manière, c’est peut-être ce dont le Flic de Beverly Hills a besoin pour renaître de ses cendres. Prendre l’énergie d’une nouvelle génération de réalisateurs pas encore complètement dans le moule Hollywoodien. L’envie autour de ce nouveau volet de la saga est de trouver une balance entre une ambiance plus noire et l’humour traditionnel qui a fait la marque de fabrique de la saga. Sincèrement, si le projet réussit à prendre forme sous la direction de ces deux réalisateurs, le Flic de Beverly Hills 4e du nom pourrait bien au final se transformer en la bonne surprise dont Eddie Murphy et sa carrière ont terriblement besoin. Maintenant la dernière question que l’on peut se poser est de voir si avec le temps qui sépare notre génération du 3e volet des aventures d’Axel Foley, la nostalgie sera assez forte pour ramener dans ses filets le vieux public de la saga et suffisamment novatrice pour parler à un nouveau public ? Là c’est un autre débat qui se profile à l’horizon…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply