Critiques de films Films américains

Before we go-Chris Evans- Critique du film

before-we-go-chris-evans

Quand Chris evans est dans Captain America, la logique veut que l’on ne voit en lui qu’un bellâtre comme les autres.La malediction du beau gosse diront certains. Ce n’est pas faux, mais c’est aussi un peu l’arbre qui cache la forêt. Pourquoi? Pour la simple et bonne raison que comme beaucoup d’autres avant lui, le monsieur avait une seule envie, celle de mettre de côté sa carrière d’acteur pour devenir réalisateur. C’est casse-gueule et tout le monde ne réussit pas forcément son coup. Mais en découvrant Before we Go, je dois bien reconnaître que le talent du monsieur n’est pas du tout illusoire. La comédie romantique obéit à des règles fixes et l’erreur que beaucoup de nouveaux réalisateurs commettent est de vouloir les réécrire. C’est inutile et idiot. Une comédie romantique c’est avant tout un duo parfait qui doit vendre du rêve du début à la fin. Une histoire qui permet de s’échapper et n’oublie pas de parler aux différents spectateurs qui prennent la décision de s’évader en compagnie des acteurs et du réalisateur. Et bien dans le domaine before We go est une petite réussite du début à la fin. C’est assez rare pour le souligner. Le film de Chris Evans n’est pas fondamentalement original, mais en démontrant une parfaite connaissance de son domaine, un potentiel certain pour la suite de sa carrière de réalisateur et une facilitée toujours aussi désarmante à se faire apprécier, il offre avec Alice Eve dans le rôle de la lead féminine, une véritable petite bouffée d’air frais.

before-we-go-chris-evans01

Une nuit, un lieu, deux inconnus et une histoire d’amour qui se déroule sous nos yeux. Le postulat de départ est excessivement simple et l’on se dit que cela ne tiendra jamais forcément le temps d’un film et pourtant. Before We go en amenant ses personnages à déambuler paisiblement dans la ville se rapproche de ce que Chris rock a fait dans son top 5: une comédie romantique sous des faux airs de films d’auteur. Pourquoi faire simple quand on peut faire mieux et avec du style. Le fond de l’histoire tout comme la forme montre l’attention que Chris Evans apporte aux détails. La finesse de Before we go est à mon goût la clé de son succès. Qu’une comédie romantique s’appuie sur des clichés ou des figures imposés n’est pas un souci, le spectateur les connait et il attend même d’en retrouver obligatoirement certaines, cela fait partie du jeu. Chris Evans construit donc son parcours sur ces attentes et au détour de quelques embranchements s’amuse a subtilement changer la donne. Le duo qu’il forme avec Alice Eve est tout simplement délicieux. Un monsieur et madame tout le monde. Ni infaillible, ni insupportable. Perfectible jusqu’à la moelle et c’est dans ces zones d’ombres que se trouve le plus agréable. La romance qu’il met en place ne déçoit jamais. Et surtout Chris Evans réussit à ne pas oublier le plus important dans une comédie romantique…La ville où se déroule l’histoire est-elle aussi un personnage à part entière.

Et c’est un point que chris Evans prend bien en compte du début à la fin. La base de cette romance tient aussi bien sur un incroyable concours de circonstances que sur le phénomène que la ville provoque sur les héros. Et petit à petit, before We go devient le conte romantique que l’on attendait. Poétique et fin, chris evans donne vie à un premier film qui laisse présager de belles choses pour la suite. Non content d’être un bon acteur, l’homme est potentiellement aussi un bon réalisateur. Il a vraiment tous les talents.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply