Critiques de films Films américains Les news

Baywatch – Alerte à Malibu, reboot vulgaire et pénible…

Baywatch – Alerte à Malibu n’était pas une grande série. Juste un plaisir coupable que l’on regardait ados pour les belles filles courant au ralenti en maillot de bains. Inutile de se mentir. Avec le temps, on a fini par voir la chose pour ce qu’elle était, un vestige un poil ringard de notre adolescence et lentement la chose avait fini par tomber dans l’oubli. Un oubli justifié diront certains. Du coup en entendant que la série allait devenir un film avec Dwayne Johnson, on se disait que l’espoir de voir un divertissement au minimum correct était possible. Puis vint la news que ce reboot serait une comédie hardcore. Et là ce fut le drame. Le problème ne vient pas de cette volonté de faire de la comédie trash. Non, le vrai problème de Baywatch – Alerte à Malibu vient de son absence de scénario tout court. Oui, inutile de tourner autour du pot, le film est incroyablement mal écrit, pénible au possible, vulgaire sans jamais faire rire, et pour couronner le tout réalisé avec une mollesse quasi criminelle.

Seth Gordon (réalisateur de Pixels) met la chose en scène en pilote automatique du début à la fin. C’est bien simple, il n’y a strictement rien qui fonctionne dans Baywatch – Alerte à Malibu, le scénario est prévisible du début à la fin et ne se donne même pas la peine d’essayer de le cacher. Les blagues tombent à l’eau, la vulgarité potache devient d’une lourdeur sans fin après quelques minutes seulement. Les blagues à base d’érection, de toucher de sexe et de mort qui suintent dans la bouche de Zac Efron durent des heures et aucune ne provoque de rire, juste des malaises tous plus long les uns que les autres. Mais le vrai crime absolu de Baywatch – Alerte à Malibu est que Dwayne Johnson n’est même pas drôle dans ce film. Nous parlons du mec qui réussit à rendre regardable « Voyage au centre de la Terre 2 » le film qui a encore moins d’intérêts que Baywatch – Alerte à Malibu pourtant. Ici pris au piège d’un scénario consternant, il finit par subir comme les autres acteurs les effets secondaires de ce désastre et passe en automatique, il fait du déjà-vu sans jamais vraiment y croire. Et c’est pénible et triste. Quand on possède un talent comme lui devant la caméra, le minimum est de lui donner un costume à sa taille pour lui permettre de se sentir bien. Baywatch – Alerte à Malibu est un boulet au pied de sa carrière tout court.

Il n’y a malheureusement rien à sauver dans l’ensemble de ce monstrueux foutoir. Et c’est ce qui rend la chose au final complètement incompréhensible. Comment est-il possible de passer autant à côté de son potentiel et ce avec une telle application. D’une certaine manière, Dwayne Johnson était une sorte de copie version déconne de Tom Cruise, faisant des choix pour le moins sportif mais payant en termes de billets verts au box-office et soudain, voici qu’après avoir imité le meilleur de la carrière de Cruise, il lui vient l’envie de tester le versant des mauvais films. Inutilement vulgaire, Baywatch – Alerte à Malibu peine à faire décrocher le moindre sourire. On se demande même très vite pourquoi l’on continue à s’infliger le spectacle navrant de cette immense débâcle. Le film est loin d’être le succès que le studio pouvait attendre. Et d’une certaine façon quand on voit la paresse et l’amateurisme qui entoure ce projet et ce a tous les étages, on se dit que ce presque bide est justifié. Next…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply