Les news

Batman : Gotham by Gaslight , Jack l’éventreur à Gotham !

Batman : Gotham by Gaslight en adaptant un one-shot de Mike Mignola en anime offre aux spectateurs un affrontement inattendu entre Batman et Jack l’éventreur.

Voici donc un projet de DC Animation qui pour une fois attire pleinement mon attention. Le souci jusqu’ici avec les projets en anime de DC était que pris dans le tourbillon d’une production parfois trop grande, ils finissaient par devenir pour le moins classique. Voir transparent. Manque d’originalité flagrant tuant dans l’œuf toutes possibilités pour les spectateurs de se sentir un peu investit dans l’histoire. Et soudain voici que le twist inattendu se produit sous la forme de Batman : Gotham by Gaslight, transposant Gotham City à l’époque Victorienne et opposant Batman et Catwoman à Jack l’éventreur.Batman : Gotham by Gaslight future production de Warner Bros Animation et distribute par Warner Bros Home Entertainement serait le 13e film dans l’univers DC Universe Animated Original Movies. Réalisé par Sam Liu, le film verra Bruce Greenwood reprendre le rôle de Batman qu’il avait d’ailleurs tenu dans Batman : Under the Red Hood et Young Justice. Je ne sais pas encore combien de temps l’univers animation de DC continuera, mais si seulement l’univers cinéma avait la même vitalité en termes de productions, cela serait fou. Opérant visiblement avec beaucoup moins de contraintes financières, la division animation profite d’une liberté de ton pour le moins salutaire. C’est ce qui fait sa force d’une certaine manière. La preuve en jouant ici la carte de la classification R pour un film d’animation sur Batman. Chose que pour l’instant on n’a pas encore vu dans les versions cinéma. Reste à voir si Matt Reeves avec la version qu’il développe pour Ben Affleck réussira à sortir des sentiers du classicisme et nous surprendra ? En attendant ce moment, nous devrons prendre notre mal en patience avec ce Batman : Gotham by Gaslight.

 

Batman: gotham by gaslight mike mignola

Le one shot d’origine de Batman: gotham by gaslight

 

Dit comme ceci, la chose peut paraître un tant soit peu bizarre, mais il faut bien reconnaître que le résultat qui s’offre à nous est attrayant. La bande-annonce qui suit de ce projet Batman : Gotham by Gaslight, donne une furieuse envie d’imaginer un court instant ce que pourrait donner une telle histoire en live. C’est peut-être d’ailleurs de ce genre de prises de risques dont la division cinéma de DC aurait besoin au final. À force de vouloir copier Marvel et sa recette miracle (comme d’autres studios) DC au cinéma peine à se créer une véritable identité. L’univers étendu est une bonne chose, mais l’idée de manier avec un zeste de folie les concepts les plus fous sur des one-shot possède un certain charme. Le genre de celui dont bizarrement la division cinéma de DC décide de se passer. Ce qui bien entendu continue encore et toujours de se solder par un énorme bordel sans nom dans leur DCEU live. Ce qui est dommage. En attendant le jour hypothétique où DC changera son fusil d’épaules, on peut sortir le pop-corn et le coca et prendre la sage décision de regarder ce Batman : Gotham by Gaslight . L’idée me plait bien et l’ensemble paraît assez nerveux pour ne pas me faire m’endormir en route. Que demandez de plus. Voici donc le pitch d’origine et la bande-annonce. Enjoy ! In an age of mystery and superstition, how would the people of Gotham react to a weird creature of the night, a bat-garbed vigilante feared by the guilty and the innocent alike? The very first Elseworlds tale re-imagines the Dark Knight detective in Victorian times and pits him against the infamous murderer Jack the Ripper.

Chose à savoir, ce Batman : Gotham by Gaslight adapté d’un one shot de Bryan Augustyn et Mike Mignola sera classé R. Chose logique d’une certaine manière quand on voit la nature du tueur qu’affronte Batman. Jack l’éventreur comme on le voit dans la bande-annonce du film n’a pas l’air d’avoir du subir une espèce d’aseptisation. Tant mieux. Batman : Gotham by Gaslight est la 1ere publication de la série Elseworlds en 1989, l’histoire d’origine est un one-shot de 52 pages écrit par Brian Augustyn et prenant vie grâce aux dessins de Mike Mignola. Dans le multiverse de DC, le monde de Batman : Gotham by Gaslight est identifié comme étant « Earth-19 »

Batman: gotham by Gaslight mike mignola

From the Joker to Jack l’éventreur real quick

No Comments

Leave a Reply