Les news

[Article] Zack Snyder déclare la guerre contre Marvel

Le succès du lancement du Man of Steel de Zack Snyder va-t-il définitivement changer la face de la compétition dans le monde des super héros à Hollywood ? Si l’on y réfléchit un court instant, le potentiel pour répondre oui à cette question est assez immense. D’un côté trône, Marvel, le champion que personne ne voulait défier en frontal. À la décharge de ce dernier, il faut reconnaître que son palmarès est assez impressionnant. La phase 1 couronnée de succès par le lancement de The Avengers et son carton tentaculaire en salles avait de quoi attiser les convoitises. Pourtant si l’on regarde entre les lignes tout est loin d’être parfait. La plupart des films Marvel souffrant malgré le grand capital sympathie qui les habitent d’un problème des scénarios très pulp et tourné vers un grand spectacle parfois simpliste ou la forme ( et pas toujours reconnaissons-le…) prédomine sur le fond. Cela n’enlève en rien du crédit au travail accompli par ce studio, mais cela laissait aussi une porte ouverte à d’autres pour aller savonner la planche là où Marvel entrepose ses billets verts. Celle du scénario. Pris à la gorge par un défi quasi impossible, la Warner et son Superman partait avec un handicap de taille : allier spectaculaire et scénario, rebooter le personnage de Kal-el et son mythe et ouvrir la voie a la Justice League. En gros faire en un film, ce que Marvel a mis plusieurs films a réalisé.

Superman 2 et le film sur la Justice League étant désormais officialisés depuis les premiers très bons retours monétaires du film de Zack Snyder, on est en passe de poser une question sur le futur des films Marvel face à ces outsiders. Warner en adoptant une route similaire a Marvel ( construction d’univers…) mais avec une caractérisation plus forte et un degré de spectaculaire ridiculisant la concurrence ne va-t-elle pas tuer sur place la Marvel qui d’une certaine façon peut-être vue comme dormant sur ces lauriers. Après avoir introduit Thanos en fin de film avec les Avengers et promis quelque chose d’incroyable, voilà que l’on apprend que la quasi-intégralité des films de la phase 2 seront des films non raccordés les uns aux autres. La recette avait fait la fortune du studio, mais quand on voit la médiocrité du scénario d’Iron Man 3 et les batailles salariales allant avec dans les rangs des acteurs, on est en droit de se demander si à vouloir courir le profit, Marvel ne se tire pas elle-même une balle dans le pied après avoir mis sur pied l’impossible ? Car jusque-là, le fait de ne pas avoir de compétitions était la bénédiction la plus grande frappant ce studio et la malédiction la plus flagrante pour le public. Marvel a d’une certaine façon reformaté la vision du super héros pour une nouvelle génération et en passant du grand écran au petit écran d’ici peu avec sa série sur le SHIELD, elle étend avec un certain brio les limites de son univers, mais encore une fois en respectant le postulat de départ, celui pris au piège d’un cadre narratif simpliste : le pulp, l’épisodique. Marvel a visiblement commis une erreur qui a été la porte d’entrée de la Warner sur le ring : celle de prendre le monde des comics uniquement pour un univers ciblé ado avec une narration simpliste, alors que de par les myriades de thèmes et de possibilités narratives offertes, le monde des comics n’a pas de frontières d’âges. Créer une synthèse entre les deux mondes dans le confinement d’une narration hybride avec du fond et de la forme. Voilà où était le challenge et visiblement c’est dans le mariage improbable de Nolan, Goyer et Snyder que se trouvait la solution.

Hâte désormais de voir comment Marvel va s’ajuster face à cette concurrence, le tout en attendant du coin de l’œil l’offensive de la Fox qu’il ne faut pas non plus oublier. Le match s’avère passionnant. Wait and see.

 

No Comments

Leave a Reply