Les news

[Article] Et si l’avenir d’Hollywood était dans les consoles?

Et si l’avenir d’Hollywood était dans les consoles ? La question revient de plus en plus dans les recoins de ma tête au fur et à mesure que je vois l’enrichissement narratif des jeux en terme de story telling et l’inverse inexorable se produisant dans les films hollywoodiens grands publics. Attention je ne dis pas qu’Hollywood ne produit plus que de la merde. Loin de là, mais il est difficile de nier que d’une façon de plus en plus implacable cette dernière s’enfonce dans les formules. Elle ne prend plus forcément de risques et attend patiemment devant le tiroir-caisse. Une attitude à mi-chemin entre arrogante et inconsciente qui a ces derniers mois eu tendance à voir s’écrouler en route certaines des soit disantes grosses pointures du box-office. Mais là où l’on peut, voir se dégager une tendance intéressante est dans le renouveau qui s’opère dans le monde des consoles. Jusque-là et encore aujourd’hui en partie, les films avaient droit à des adaptations pour le moins miteuses sur consoles. Du vite produit, vite vendu qui ne restait pas dans les mémoires. La formule a eu ses beaux jours et à vrai dire, il n’y a pas vraiment eu le moindre effort pour la modifier. Du moins jusqu’à ce que d’un coup d’un seul, la tendance s’inverse et que les nouvelles générations de consoles offrent une expérience beaucoup plus immersive. Quand le gameplay se marie avec un scénario en béton, l’imagination du spectateur franchit la seule et unique barrière que le cinéma n’offrira jamais l’interaction. Il est bon de rêver, mais il est parfois encore plus jouissif de pouvoir agir.

Étendre l’univers et replacer le spectateur joueur dans l’histoire qui se dessine devant lui ou plus ou moins l’univers qu’il connaît. La série de Sy-Fy « Defiance » tente l’aventure, la série Tv « The Walking Dead » l’a fait avec son jeu par épisode qui a brisé pas mal de records de vente. L’art de raconter une histoire différemment en s’affranchissant des règles en vigueur dans les comités de censures pourrait être salvateur pour Hollywood et la vision de la réception du public démontre que ces derniers devraient approfondir encore plus la fusion de ces deux mondes. Pari risqué que Microsoft veut prendre avec Quantum Break.

L’idée est d’offrir aux joueurs un univers se déroulant sur une multitude d’axes simultanés, mais dont les mécaniques de déclenchements ne seraient pas forcément les mêmes. Remedy Software ( Alan Wake…) lors de son partenariat avec la XBOX One a vu dans cette console et son aspect media center la possibilité de développer une nouvelle grammaire narrative pour le joueur. Quantum Break se déroulant en même temps dans le jeu…et dans la première saison de la série, les joueurs se voient donner la possibilité d’influer sur les éléments de cette dernière. Maintenant reste à savoir si ce pari totalement fou et novateur ne risque pas de mourir avant même son lancement à la vue de la politique commerciale et du bad buzz de Microsoft avec cette console. Un risque qui serait triste quand on pense au potentiel que ce genre d’expérience pourrait offrir. Le monde de l’entertainement pur et dur du côté d’Hollywood s’enfonce lentement, mais surement dans une routine et un océan de certitudes qui à terme pourrait lui être fatal dans ce domaine particulier. Reste à savoir si avec le temps l’Eldorado de la renaissance passera par un mariage inattendu et une fusion sans réserve du monde du gaming et du cinéma. On ne fait qu’effleurer pour l’instant le potentiel de cette union. L’avenir nous dira qui passera l’arme à gauche ou survivra et du moins sous quelle forme.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply