Les news TV

Arrow débute sa saison 5 par une résurrection badass!

could-one-of-these-4-villains-be-the-big-bad-of-arrow-season-5-844590

Arrow, le nom de cette série avait depuis les deux dernières saisons de quoi provoquer des envies de vomir chez les fans. Avec l’arrivée de Supergirl et Flash, la série d’origine avait eu tout simplement du mal à tenir le cap, tombant dans une dérive narrative pénible au possible. Comme beaucoup, je n’y croyais plus un seul instant. Mais par une curiosité morbide j’ai quand même eu envie de tenter l’aventure pour cette saison 5 d’Arrow et alors que je m’attendais à une catastrophe de plus, c’est le contraire qui arriva devant mes petits yeux. Oui, on peut clairement parler de résurrection pour cette saison 5 d’Arrow, de retour aux sources en mode freestyle complet, mais qui fonctionne. La saison 1 d’Arrow était dotée d’un personnage un poil dark et n’ayant pas d’appréhensions à tuer. Chose qui s’était perdue en route par la suite. La saison 5 revient aux sources et passe par la case stéroïdes pour les ranimer. Première chose qui frappe, la réalisation. Nous sommes devant un style plus proche d’un DTV d’action ultra couillon mais jouissif que les vieilles séries tv du même genre. Et le miracle est que cela fonctionne. Ce 5×01 se paye quelques-unes des chorégraphies de combats les plus violentes et réussi de toute la série. C’est le premier point positif. Le second est l’action et là, inutile de se mentir on revient aux basiques puissances 10. Le Green Arrow de ce 5×01 a plus en commun avec le Batman de Batman vs Superman qu’autre chose. C’est une brute et cela se ressent dès que l’action s’enclenche. Badass jusqu’au bout des ongles on est en face d’un vrai héros de comic book, plus d’un dépressif hésitant à tuer pour ne pas géner la mémoire d’un défunt.

Et le dernier point tient dans l’enchaînement des flash-back avec le présent. Les scénaristes semblent enfin avoir compris comment faire en sorte qu’une partie de ping-pong narratif se mettent en place avec ces deux timelines et surtout tiennent la route. La saison 5 d’Arrow démarre très fort en changeant complètement son fusil d’épaule et en assumant pleinement un côté DTV à l’ancienne digne de Banshee, que ce soit dans l’action ou l’écriture et surtout dans la mise en place des méchants de la saga qui sont tous disons le pour l’instant complètement « over the Top ». Là où Flash débute mollement sa saison 3, Arrow revient en force pour cette nouvelle saison alors que tout le monde donnait la série pour morte. La surprise est totale.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply